vendredi 26 août 2016

Cambodge - Style de vie : Pas besoin d'être riche pour apprécier la vie au Cambodge...

Rob, retraité de 65 ans, vit à Sihanoukville depuis quatre ans et entend y rester en raison de la qualité de vie qu'il peut s'offrir moyennant un budget mensuel raisonnable. Pour lui, 1200 dollars US mensuels sont largement suffisants pour vivre sa retraite paisiblement au bord de la plage, sans se priver. Témoignage :

''...Mes samedi matin commencent généralement par une petite visite dans ma pâtisserie française préférée. J'y prend généralement un petit-déjeuner composé d'une délicieuse omelette, d'un croissant et d'un cappuccino, c'est durant ce moment que je planifie ma journée. J'hésite entre un peu de travail d'écriture, une ballade en moto ou en vélo à la plage voisine. Si la brise se maintient, j'irai peut-être faire un peu de voile....Il y a quatre plages non loin de ma résidence et une bonne dizaine un peu plus loin le long de la  côte...'' 

La plage d'Otres 2 à Sihanoukville. Photographie par Ankun P. (CC)
''...Il n'est pas besoin d'être riche pour profiter de la vie au Cambodge. Mon petit-déjeuner de ce samedi ne va me coûter que trois dollars US. Entre cela, la location d'un catamaran et un dîner pour deux ce soir, je m'en tirerai pour vingt-cinq dollars US. J'habite à Sihanoukville et cela est probablement un des meilleurs choix que j'ai jamais faits dans ma vie. Certes, je ne peux pas me payer une villa de luxe sur les îles comme Song Saa ou Morakot, mais je peux vivre certainement beaucoup mieux que dans mon pays....Là-bas, je pourrai peut-être gratter un peu sur ce qui me reste de ma pension pour prendre un bus et aller à la plage une fois par semaine, louer un studio en banlieue, pas plus...Je ne pourrais certainement pas habiter prés de la plage, aller au restaurant deux fois par semaine et faire de la voile tous les week-ends...''.

''...Une excellent qualité de vie est incroyablement abordable ici. Je connais un expatrié américain qui vit avec trois cent dollars US par mois. Vrai qu'il ne sort pas, qu'il est très casanier, qu'il ne mange que dans les snacks ou restaurants de rue et n'a pas de loisirs en dehors d'un peu de bricolage, mais il s'en sort à peu près...Avec mille deux cent dollars US mensuels, c'est beaucoup plus facile.  Manger à Sihanoukville est très bon marché ... et il y a beaucoup de choix de restaurants avec des cuisines variées : mexicaine ... italienne ... Indienne ... fruits de mer frais ... et plus encore....''.

''...Pourtant, ici, la vie n'a pas toujours été facile. Il y avait pas autant d'aménagements, de facilités et de commerces pour les occidentaux quand je suis arrivé. Mais ces dernières années, la région a vraiment explosé. Suite à sa déclaration officielle en tant que province, les titres fonciers à Sihanoukville ont été rapidement mis en place, et le développement a décollé à un rythme vertigineux...''.

Rond-point à SIhanoukville. Photographie par Peter Collins (CC)
''...Quand je vais faire de la voile, je me rend à Otres Beach, je peux faire une ballade de dix kilomètres sur une route en bon état, tout comme j'apprécie l’accès à Serendipity, une rue très touristique, à présent en bon état et éclairée. Celle-ci est aujourd'hui remplie de restaurants, discothèques, magasins, hôtels et guest-houses. Je suis conscient que les choses changent et vont encore changer très rapidement avec les vols réguliers, avec les projets immobiliers qui fleurissent, l'augmentation rapide des visiteurs mais, au milieu de cette croissance, cependant, les meilleurs aspects de la vie traditionnelle cambodgienne restent... Nous achetons toujours notre sucre, notre savon, et d'autres nécessités quotidiennes à une petite échoppe devant la maison d'un voisin. Une ou deux fois par jour, un vendeur passe devant avec des petits plats faits maison ou des fruits frais. Des petites choses comme celles-ci rendent la vie ici un peu spéciale...''.

Sihanoukville. Photographie par Axel Drainville (CC)
''Le progrès et le développement ont toujours un prix, mais à Sihanoukville, l'augmentation des petits loyers a été peu sensible, voire négligeable En fait, tous les nouveaux complexes d'appartements modernes qui ont surgi dans la ville ont entraîné des réductions de loyer, pas d'augmentations. Il est encore possible de trouver un studio confortable pour cent à cent cinqaunte dollars US par mois, si vous restez un certain temps et apprenez à connaître les ficelles de la négociation à la khmère...pour ma part, j'ai réussi à louer une maison en briques tout-à-fait charmante, pas très grande mais fonctionnelle et propre pour 250 dollars US par mois...''
Rob Schneider pour Living International

Pays/territoire : Krong Preah Sihanouk, Cambodia
Enregistrer un commentaire