vendredi 29 juillet 2016

Remise des insignes de Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur à Mme Pung Chhiv Kek, Présidente de la LICADHO

Le 28 juillet 2016, M. Jean-Claude POIMBOEUF, Ambassadeur de France au Cambodge, a remis les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à Mme Pung Chhiv Kek, présidente de la Ligue Cambodgienne pour la Promotion et la Défense des Droits de l’Homme (LICADHO), figure influente et respectée parmi les membres de la société civile cambodgienne. La cérémonie s’est déroulée à l’Ambassade de France en présence de membres de sa famille, de la famille royale et de ses collègues de la LICADHO.

Remise des insignes de Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur à Mme Pung Chhiv Kek, Présidente de la LICADHO
A cette occasion, l’Ambassadeur a retracé le remarquable parcours de Mme Pung Chhiv Kek qui, après des études de médecine en France, rentre au Cambodge en 1968 pour exercer au sein de l’hôpital Khméro-Soviétique. Exilée en 1971, elle jouera un rôle clé dans le processus de réconciliation nationale en participant à l’organisation des premières rencontres de Fère-en-Tradenois en 1987 entre le Prince Sihanouk et le Premier ministre Hun Sen. Ces rencontres marqueront la première étape vers l’adoption des Accords de Paris, en 1991, dont le 25ème anniversaire sera commémoré cette année.

A la suite des Accords de Paris, Mme Pung Chhiv Kek fondera la LICADHO, qui s’imposera rapidement comme l’une des principales ONG de défense des droits de l’Homme au Cambodge, active aussi bien dans l’assistance humanitaire et l’aide médicale aux prisonniers que dans l’observation électorale et la défense des droits fondamentaux. Depuis plus de 20 ans, la LICADHO œuvre de manière indépendante et courageuse au renforcement de l’Etat de droit au Cambodge tout comme à l’aide des populations les plus vulnérables. 

Sa nomination dans la Légion d’honneur constitue donc un témoignage de reconnaissance par la France du rôle de Mme Pung Chhiv Kek dans le processus de réconciliation nationale et de sa contribution à la consolidation des droits de l’Homme au Cambodge. La France est fière d’avoir apporté et de continuer d’apporter son soutien à la société civile cambodgienne qui joue un rôle clef dans le développement social, économique et démocratique du pays. 

L’Ordre National de la Légion d’Honneur est la plus haute distinction honorifique française, créée par Napoléon Bonaparte en 1802.

Pays/territoire : Phnom Penh 12000, Cambodia
Enregistrer un commentaire