mardi 19 juillet 2016

Phnom Penh : Transformer les ordures en énergie et engrais

Dans un effort destiné à réduire le problème de collecte et de traitement des ordures dans la capitale, la municipalité de Phnom Penh envisage de construire deux unités de traitement des ordures incessamment. Aujourd'hui, ce sont environ deux tonnes de déchets par jour qui sont produits dans la capitale et, malgré les efforts de la société Cintri, en charge du ramassage des ordures, qui vient de se voir renouveler son contrat avec la ville, les ordures ménagères restent une préoccupation majeure. Alors que l'état de la production de déchets quotidiens à Phnom Penh est maintenant critique, avec ces 2000 kilos de déchets produits quotidiennement, les prévisions pour les années à venir sont encore plus sombres. L'an dernier, un rapport de l'Institut de Technologie du Cambodge prévoyait que la capitale produirait plus de trois tonnes de déchets par jour d'ici 2030.

Usine - chaine de traitement des ordures ménagères.
Une des usines de traitement serait en mesure de transformer une partie des déchets en énergie, tandis que l'autre pourrait produire des engrais, a déclaré hier le porte-parole de la Mairie Chanyada Mea : ''...Le projet de construction d'usines de traitement des déchets est un projet de longue date, nous avons entamé une série de discussions avec les sociétés d'investissement...'', a déclaré M. Chanyada. ''...Maintenant, nous étudions la faisabilité de ce projet et les possibilités d'emplacement, nous ne savons pas encore si nous allons construire sur le site de décharge de Dangkor ou ailleurs à proximité du site d'enfouissement...'', a-t-il ajouté, sans préciser les coûts des investissements.

La construction d'une centrale électrique alimentée par des déchets recyclé a été proposée par la société française Quadran en Avril dernier. Il avait été alors estimé une qu'une telle installation pourrait produire cinquante  mégawatts d'énergie. À l'époque, la proposition avait été favorablement accueillie à la fois par le ministère du Tourisme et la municipalité de Phnom Penh. Si les projets de traitements des ordures ne sont pas construits pour traiter le volume croissant de déchets raidement, le rapport de l'Institut de Technologie du Cambodge prédisait que 120 millions de dollars US devraient être consacrés à de nouvelles décharges pour la ville.

Pays/territoire : Phnom Penh 12000, Cambodia
Enregistrer un commentaire