lundi 13 juin 2016

Visite de l’Ambassadeur de France à la station de traitement d’eau Niroth

L’Ambassadeur de France, M. Jean-Claude Poimboeuf, accompagné du Directeur régional de l’Agence Française de Développement, M. Philippe Steinmetz, a visité ce lundi 13 juin, l’usine de production d’eau potable de Niroth dont la deuxième phase des travaux de construction est en cours. La délégation a été chaleureusement accueillie par S.E. M. Sim Sitha, Directeur général de la Régie autonome des eaux de Phnom Penh (PPWSA).

Photographie Ambassade de France au Cambodge
Photographie Ambassade de France au Cambodge
L’usine de Niroth, située à l’Est de Phnom Penh, a été conçue pour être construite en deux étapes avec le soutien de bailleurs internationaux dont l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). La première phase dite « Niroth 1 », qui a bénéficié d’un cofinancement de 16 M EUR (sur un total de 90 M USD) de l’AFD, fournit déjà 130 000 m3 d’eau par jour depuis sa mise en service en janvier 2013. 

Photographie Ambassade de France au Cambodge
Cofinancée par la PPWSA et l’AFD avec un nouveau prêt de 30 millions d'euros, la deuxième phase de construction, pour une capacité identique, a débuté en 2014 et se terminera à la fin de l’année. Les travaux, réalisés par Vinci Construction Grands Projets sous la supervision de la société SAFEGE, sont à ce jour achevés à 83%. Cette extension permettra à la PPWSA de desservir 350 000 nouvelles personnes dans les quartiers périphériques de Phnom Penh. À terme, l’usine de Niroth fournira 50% de la demande en eau potable de Phnom Penh et sera la plus importante du Cambodge.

Cette usine disposera d’un haut niveau de technologie incluant notamment un pilotage entièrement automatisé. Elle devrait permettre à la PPWSA de maintenir son rang de modèle régional en matière de production et de distribution d’eau potable. La qualité de l’eau distribuée est conforme à tous les standards internationaux et le taux de pertes du réseau avoisine seulement les 7% (environ 15% en France par exemple), ce qui constitue une performance remarquable. 

Photographie Ambassade de France au Cambodge
Depuis 1992, la France a continuellement aidé le Cambodge pour la réhabilitation des réseaux d’eau potable, via des financements du Trésor français, puis des dons et prêts de l’AFD qui a été la première à proposer en 2006 un prêt non souverain de 11,1 M EUR à la PPWSA pour la réalisation du doublement de la station de Chruoy Chang War. Les différents financements de l’AFD, qui s’élèvent au total à plus de 61 M EUR depuis 2002, ont également permis d’accompagner l’extension du réseau de distribution de près de 825 km couvrant ainsi les besoins en eau de l’ensemble de la population des districts centraux.

Forte de ce partenariat de longue date et de son expertise dans le secteur, la France est déterminée à poursuivre son appui à la Régie des eaux de Phnom Penh dans ses grands projets d’investissements, afin qu’elle puisse répondre à une demande en eau potable de plus en plus importante de la population du Grand Phnom Penh.
Source Ambassade de France au Cambodge

Pays/territoire : Phnom Penh 12000, Cambodia
Enregistrer un commentaire