mercredi 15 juin 2016

Projet de nouvelle station de production d'eau potable à Kampot

Une cérémonie d'inauguration d'une usine de traitement de l'eau Kampot a eu lieu hier en présence de l'ambassadeur du Japon au Cambodge Yuji Kumamaru  et de Cham Prasidh, ministre de l'Industrie et de l'Artisanat. Chin Kimheang, chargée des relations publiques de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a déclaré que le budget global du projet se montait à 21,13 millions de dollars US accordés en totalité par le gouvernement japonais.

Station de traitement à Kampot. Photo JICA
Elle a ajouté que la station, une fois achevée, sera en mesure de produire 7500 mètres cubes d'eau potable par jour, transportable jusqu'à 88.6km de distance à destination des ménages les plus pauvres de Kampot. ''...Le budget de l'aide japonaise aidera également à la formation technique des ressources humaines. Ce projet permettra d'élargir et d'améliorer le système d'approvisionnement en eau à Kampot, permettra plus d'accès à l'eau potable et de la fourniture de services d'eau potable, ce qui améliorera considérablement le cadre de vie pour les résidents...'', a-t-elle précisé.

Selon un rapport de la JICA publié la semaine dernière, la JICA coopère avec l'Autorité des eaux de Phnom Penh (PPWSA) depuis 1993. Depuis 2013, PPWSA a reçu un total de 124 millions de dollars US de l'aide japonaise. La JICA a également fourni une assistance sous forme de prêts pour améliorer l'accès à l'eau potable dans les autres provinces telles que Pursat, Battambang, Siem Reap, Kampong Cham, Svay Rieng et Preah Sihanouk. Le rapport indique que l'accès à l'approvisionnement en eau potable dans les zones urbaines a augmenté de 53,5 pour cent en 2009 à 81,28 pour cent en 2014, en partie grâce au travail de la JICA. Malgré cela, l'accès à l'eau potable dans les villes de province est demeuré à seulement 65,71 pour cent en 2014, un chiffre que la JICA espère améliorer rapidement.
Enregistrer un commentaire