mercredi 22 juin 2016

Sécurité routière - Textile : Stop à l'hécatombe

Le ''National Road Safety Comity - Comité National de la Sécurité Routière'' du ministère de l'Intérieur entend mettre le cap sur les ouvriers du textile, exhortant les conducteurs de transports en commun à utiliser des autobus ou mini-fourgonnettes pour transporter les travailleurs des usines au lieu des véhicules ouverts utilisés actuellement, et qui  sont à l'origine d'un grand nombre d'accidents mortels de la circulation.

Transport d'ouvrières du textile. Photographie WB (CC)
D'après une lettre du comité, également signée par le ministre de l'Intérieur et président du comité Sar Kheng , le comité, les autorités locales, les employeurs et les syndicats travaillent actuellement en vue d'améliorer sérieusement la sécurité des travailleurs et à sensibiliser les conducteurs sur les lois de la circulation routière dans un effort visant à mettre un terme à  de fréquents accidents de la route impliquant des dizaines de travailleurs. M. Kheng indique que ces accidents de la circulation se produisent plutôt fréquemment car les conducteurs ne respectent pas la nouvelle loi sur la circulation et, continuent de rouler à grande vitesse, à effectuer des dépassements dangereux, à surcharger leurs véhicules et à conduire parfois en état d'ébriété.

Transport d'ouvrières du textile. Photographie WB (CC)
Sar Kheng a ajouté qu'il souhaitait créer une limite de capacité maximale pour les camions transportant des travailleurs car de nombreuses entreprises transportent les travailleurs dans des camions déjà surchargés, ce qui augmente considérablement les risques en cas d'accident. Tous les conducteurs transportant des travailleurs doivent avoir un permis de conduire, une carte d'identification du véhicule, un certain nombre de plaques et les documents administratifs, indique Kheng. En effet, la grande majorité des conducteurs travaillant pour les usines ne possèdent pas de permis de conduire, et leurs ''véhicules sont rarement en règle...'' conclut Sar Kheng, appelant les conducteurs à se mettre en règle le plus rapidement possible et à suivre les directives du nouveau code de la route afin d'enrayer cette hécatombe affectant les ouvriers du textile.

Selon un rapport de NSSF publié en Janvier, il y avait 6,491 accidents de la circulation, dont 1068 graves, impliquant des travailleurs de l'habillement en 2015. Le rapport indique également que cent trente travailleurs ont été tués dans ce type d'accident.
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire