jeudi 2 juin 2016

Politique :Le gouvernement demande une enquête sur l'authenticité de la pétition remise au roi

Le Conseil des ministres vient d'ordonner une enquête auprès du  ministre de l'Intérieur Sar Kheng afin de déterminer si l'opposition n'a pas utilisé de fausses empreintes sur la  pétition de masse soumise au roi ce lundi. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, le  général Khieu Sopheak a déclaré hier que l'enquête pourrait conduire à d'autres poursuites judiciaires contre le CNRP, dont le président par intérim, Kem Sokha, est actuellement  terré au siège de l'opposition afin d'éviter son arrestation.

Photographie par camwatch
La pétition, qui contient plus de 170.000 empreintes digitales, exhorte le Roi Norodom Sihamoni à intervenir dans ce qui est largement considéré comme une répression politique par le parti au pouvoir. Le CNRP - qui organise une deuxième pétition - accuse le CPP d'avoir violé la constitution en utilisant la justice pour fabriquer un grand nombre de cas douteux contre ses membres, des membres de la société civile et un fonctionnaire électoral. Le porte-parole du CNRP Yim Sovann a nié hier que les empreintes digitales étaient falsifiées. Il a ensuite suggéré d'inviter les signataires à Phnom Penh pour valider la pétition. Dans une déclaration hier, le CNRP fait appel à ceux qui ont soutenu l'appel d' être prêts à venir à Phnom Penh

"Si vous voulez savoir, laissez 170.000 personnes se présenter à Freedom Park», a déclaré Sovann au Phnom Penh Post. Sopheak, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, a déclaré que la police avait mis en sourdine l'arrestation de Sokha afin de ne pas provoquer inutilement de tensions avec l'opposition...ajoutant toutefois qu'il pourrait être arrêté à chaque instant.


Pays/territoire : Phnom Penh 12000, Cambodia
Enregistrer un commentaire