jeudi 23 juin 2016

Manger des araignées, des scorpions et des insectes au Cambodge

"Un délice dans certaines parties du Cambodge...'', la tarentule frite a parfois eu des critiques favorables de la part des écrivains et blogueurs occidentaux qui ont fait l’expérience de goûter cette spécialité, et qui l'ont décrite comme croustillante à l'extérieur, plutôt gluante au milieu mais finalement agréable. D'après eux, les jambes seraient "agréablement croquantes", tandis que la tête et le corps "auraient une viande blanche délicate, comme un croisement entre le poulet et la morue...''.

Vendeuse de tarentules grillées
Une araignée frite est une délicatesse régionale au Cambodge. Dans la ville de Skun, les habitants mangent les araignées frites comme une collation quotidienne. Bien que les araignées soient également disponibles ailleurs, Phnom Penh par exemple, Skun, une ville située à 75 kilomètres de la capitale, est le centre de leur popularité. Les araignées y sont élevés dans des trous dans le sol dans des petits villages au nord de Skun.

De différentes espèces d’insectes comestibles sont présentées aux locaux et étrangers à Skun, à quelque 70 km au nord de la capitale de Phnom Penh, sur la Nationale 6. En général, les passagers qui voyagent en autobus ou en véhicules privés s’arrêtent à Skun  pour acheter divers aliments et produits agricoles locaux, en particulier des insectes.
Marché de Skun
Il est difficile de savoir exactement comment est née l'habitude de consommer ces insectes dans le royaume. Certains ont suggéré que la population pourrait avoir commencé à consommer des araignées, des scorpions et d'autres insectes en désespoir de cause, au cours des années de régime Khmer Rouge, lorsque la nourriture était rare. Les araignées cuisinées aujourd'hui sont une espèce de tarentule appelé «un-ping» en khmer, et sont approximativement de la taille d'une paume. La popularité du plat est, cependant, un phénomène récent, qui aurait commencé vers les années 1990. Les recettes de préparation restent assez limitées et sommaires : les araignées sont jetées dans un mélange de glutamate, de sucre, d'ail et de sel. L'ail écrasé est frit dans l'huile jusqu'à ce qu'elle soit parfumée, et les araignées sont ajoutées et frites aux côtés de l'ail jusqu'à ce que les pattes de l'insecte soient totalement raides. Le goût a été décrit parfois comme fade, ou plutôt comme un croisement entre le poulet et la morue, avec un contraste de texture, l'extérieur croustille alors que l'intérieur est plutôt mou. Les jambes contiennent peu de chair, tandis que la tête et le corps contienent une sorte de viande blanche considérée par certains comme délicate. Il y a certainement aussi ceux qui seraient tentés mais risqueraient d'être quelque peu écœurés par l'abdomen qui contient une pâte brune composée d'organes, d'œufs et d' excréments. Certains appellent cela une délicatesse tandis que d'autres recommandent de ne pas essayer...A suivre

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire