mercredi 22 juin 2016

Gouvernement : Im Chhun Lim, nouveau président du Conseil Constitutionnel du Cambodge

L’ancien ministre de l’Aménagement territorial, de l’Urbanisation et de la Construction, Im Chhun Lim, a été élu nouveau président du Conseil constitutionnel du Cambodge pour un mandat de trois ans, de 2016 à 2019, en remplacement de Ek Sam Ol qui occupait ce poste depuis 2007.

Im Chhun Lim (au centre ). Photographie AKP
Le Conseil constitutionnel est une institution suprême stipulée dans la Constitution de 1993 pour garantir le respect de la Constitution, interpréter la Constitution et les lois votées par l’Assemblée nationale et réexaminées en définitive par le Sénat et examiner et statuer sur les cas de litiges relatifs aux élections des députés et aux élections des sénateurs.

Le Conseil Constitutionnel est composé d’un président et de huit membres. Le président est élu à la majorité absolue par un groupe de neuf conseillers. L’élection du président s’effectue tous les trois ans après l’entrée en fonction de trois nouveaux membres. Le président a un rang et des prérogatives équivalents à ceux du président de l’Assemblée nationale. Les membres ont, à leur côté, un rang et des prérogatives équivalents à ceux du vice-président de l’Assemblée nationale. Le mandat normal des membres, dont le remplacement se fait par tiers tous les trois ans, est de 9 ans. Pour le premier mandat, les membres sont nommés ou élus pour trois ans, six ans et neuf ans. Le Roi nomme trois membres, tandis que l’Assemblée nationale et le Conseil supérieur de la Magistrature élisent chacun trois autres membres.
Par S. Chhavy - AKP Phnom Penh, juin 2016 –

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire