vendredi 10 juin 2016

Cambodge - Tension politique : Le parlement Européen s'en mêle

A travers un communiqué de presse alertant aussi sur la situation des prisonniers d'opinion au Tadjikistan et sur le problème des manifestants au Vietnam, le Parlement Européen attire l'attention sur la crise politique au Cambodge et envisage de réexaminer les conditions d'attribution des subventions d'aide au développement. A savoir si cette menace, à peine voilée, aura des effets alors que la Chine vient d'annoncer une augmentation substantielle de ses aides vers le royaume.

Parlement Européen
Parlement Européen
Extrait du communiqué : Opposition au Cambodge
Les députés déplorent la détérioration du climat pour les politiciens de l'opposition et les militants des droits de l'homme au Cambodge et condamnent tous les actes de violence, les charges à motivation politique, la détention arbitraire, le questionnement et les condamnations qui leur sont imposées.

Les autorités cambodgiennes doivent révoquer le mandat d'arrêt et abandonner toutes les charges contre Sam Rainsy, président du principal parti d'opposition, le CNRP, et aussi libérer immédiatement les cinq défenseurs des droits de l'homme toujours en détention préventive, à savoir Ny Sokha, Nay Vanda, Yi Soksan, Lim Mony et Ny Chakra, exhortent les députés. Tous les hommes politiques, militants et défenseurs des droits de l'homme devraient "être autorisés à travailler librement, sans crainte d'arrestation ou de persécution", ajoutent-ils.

Étant donné que l'UE est le principal partenaire du Cambodge en matière d'aide au développement, avec une nouvelle dotation de 410 millions d'euros pour la période 2014-2020, le Parlement invite le Service européen pour l'action extérieure (SEAE) à faire en sorte que le "montant de l'aide financière de l'Union européenne soit lié à l'amélioration de la situation des droits de l'homme dans le pays". Les États membres de l'UE, la chef de la politique étrangère Federica Mogherini, le SEAE et la Commission européenne devraient également définir des critères clairs et compatibles avec le droit international en matière de liberté d'expression, d'association et de réunion pour les prochaines élections au Cambodge, ajoutent les députés.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire