jeudi 23 juin 2016

Cambodge : Recul du travail forcé des enfants

Le travail des enfants reste préoccupant au Cambodge. Même si l'utilisation d'enfants, pour des travaux normalement destinés aux adultes, reste une pratique courante en raison du nombre élevé de ménages vivant sous le seuil de pauvreté, le royaume a vu ses chiffres diminuer en valeur absolue. Malgré tout, le pourcentage d'enfants victimes du travail forcé reste encore trop élevé. Veng Heang, directeur du Département du travail des enfants au ministère du Travail et de la formation professionnelle déclarait à ce sujet : ''...Il est difficile de lutter contre la nature omniprésente du travail des enfants au Cambodge en raison de la pauvreté des familles nombreuses dans le pays...''

Chiffonnières à la recherche de matériaux recyclables. Photographie WB
Selon une analyse menée par World Vision Cambodia, il y a 429,380 enfants qui travaillent dans le Royaume, 236.498 d'entre eux travaillent dans des conditions classées comme dangereuses. La province de Kampong Cham, avec 41,596, et la province de Battambang, avec 26.104, ont le plus grand nombre d'enfants engagés dans des travaux dangereux, indique le rapport de l'ONG. Il y est également indiqué que 50,4 % des enfants travaillent dans les industries de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche, 19% dans des chaines de production, 14,7% dans le commerce et les services de réparation, 5,1% cent dans les secteurs de l'alimentaire et du logement, et le reste dans les transports et autres industries non classées.

Malgré le pourcentage élevé d'enfants travaillant illégalement au Cambodge, M. Heang reste optimiste : "...L'abus du travail des enfants a diminué de manière significative..." a-t-il déclaré à la presse locale, ajoutant que, depuis 1999, le nombre d'enfants engagés dans le travail forcé a diminué de près de 50% : "...Nous avons vu le nombre d'enfants travailleurs passer de 750.000 à environ 420.000 actuellement ...et la baisse est significative en ce qui concerne le travail lourd, ils étaient 250 000 et ne sont plus que 230 000 aujourd'hui...''. Cette donnée reste toutefois difficile à vérifier précisément en raison de son caractère familial et aléatoire. Nombreux sont les enfants contraints de travailler au sein de l'entreprise familiale pour des travaux saisonniers de récolte ou de pêche.

Éradiquer l'abus du travail des enfants dans le pays nécessitera un changement dans l'attitude nationale envers le travail des enfants. Il faudra éduquer le public sur les dangers du travail des enfants, exercer une surveillance accrue et assurer le soutien des enfants travailleurs et de leurs familles, indique M. Rosnett de World Vision. L'ONG est en effet responsable du programme EXCEL, soutenu par le Département américain du Travail et visant à intervenir auprès des familles dites ''à risque''. A aujourd'hui, le programme est intervenu auprès de 14 000 familles depuis 2013.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire