vendredi 10 juin 2016

Cambodge - Procès des Khmers Rouges : Douch admet le massacre et la torture de quatre occidentaux

Appelé à témoigner au procès de l'ancien numéro deux du régime des Khmers rouges, Nuon Chea, l'ex-chef du centre de torture S-21 de Phnom Penh, Kaing Guek Eav, alias Douch, a raconté jeudi à la Cour comment quatre Occidentaux ont été sauvagement tués avant que leurs corps soient incinérés. Au cours de cette même audience, Douch n'a pas manqué, sous la pression du procureur, d'admettre aussi le massacre systématique des familles des victimes de S21 sous le prétexte que la prison n'était pas adaptée pour héberger les familles et que toutes les descendants et conjoints des ''traîtres de l'Angkar'' devaient systématiquement disparaître. 

Kaing Guek Eav, alias Douch. Photographie par ECCC/ Nhet Sokheng. (CC)
Selon lui, Nuon Chea, "frère numéro deux", lui a personnellement donné l'instruction d'exécuter quatre Occidentaux, dont deux Américains, au centre de torture S-21. Les quatre étrangers ont été tués parce qu'ils étaient entrés illégalement au Cambodge, a expliqué Douch qui déclare ignorer leur identité.

Camarade Douch du temps des Khmers Rouges
Camarade Douch du temps des Khmers Rouges 
"Ils ont été interrogés et battus à mort sur ordre", a expliqué l'ancien tortionnaire. "Il a fallu les incinérer pour qu'il n'y ait aucune preuve de leur passage à tabac", a-t-il encore déclaré. Douch a été condamné à la prison à perpétuité en 2012 après avoir été reconnu coupable de meurtre, torture, viol, actes inhumains, crimes contre l'humanité et d'autres chefs d'accusation pour avoir dirigé la prison S-21, symbole du régime khmer rouge responsable de la mort de 1,7 million de personnes entre 1975 et 1979. Cet ancien instituteur a reconnu avoir supervisé la torture et les meurtres de plus de 14.000 personnes dans le centre S-21.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire