dimanche 1 mai 2016

Sécheresse meurtrière, le Cambodge rural en péril

La sécheresse qui sévit dans certaines parties du Cambodge a très récemment tué des tonnes de poissons et des centaines d'autres animaux, et menace à terme de mettre les villageois sérieusement en danger alors que les fortes pluies ne sont annoncées que pour la fin du mois de juin. La quasi-totalité des 24 provinces du pays et la région administrative spéciale de Phnom Penh souffrent de la sécheresse depuis le début de cette année, mais quelques provinces font face à des pénuries d'eau sévères.

cambodia-dead-buffalo-siem-pang-district-apr23-2016.jpg
Un villageois regarde le squelette d'un buffle d'eau qui a succombé à la sécheresse dans le district de Siem Pang, dans la province de Stung Treng, nord-est du Cambodge, le 23 Avril, 2016. Photo RFA
Autorités et  experts dans le centre de la province de Kampong Thom déclarent avoir pris des mesures pour empêcher les poissons de mourir dans la rivière Chhmar dans le district de Staung en raison de la chaleur persistante. La température là-bas, qui a atteint jusqu'à 47 degrés Celsius, a provoqué des vagues de chaleur excessives et a vu plusieurs cours d'eau s'assécher, tuant environ soixante tonnes de poisson depuis le 22 Avril, annonce Pen Vanrith, directeur du Département des pêches de la province. Bien que le nombre de poissons morts ait ralenti cette semaine, les autorités concentrent désormais leurs efforts sur la prévention de nouvelles hécatombes de poissons de la rivière Chhmar, qui couvre une superficie de 10.000 hectares. Nous avons aussi mis des plantes dans la rivière pour réduire la chaleur et pompé l'eau pour s'assurer que le courant ait un mouvement, a-t-il ajouté.

C'est la troisième année consécutive que la chaleur excessive tue les poissons de la rivière, indique Pen Vanrith, ajoutant que les villageois peuvent néanmoins consommer sans danger les poissons car ceux-ci ne sont pas contaminés. Les autorités surveillent la situation, a déclaré de son coté le porte-parole provincial Kong Vimean, qui lui, blâme le réchauffement climatique ; "...Nous recherchons des ressources en eau à proximité afin que nous puissions pomper de l'eau dans la rivière pour fournir de l'oxygène aux poissons...", a-t-il déclaré. Les autorités cherchent aussi d'autres moyens pour sauver les poissons en creusant des canaux pour amener l'eau vers la rivière, ajoute-t-il.

Les autorités de la province de Stung Treng du nord-est du Cambodge enquêtent sur la mort d'au moins deux cents vaches et buffles d'eau dans la région, et tentent d'aider les villageois qui font face à des pénuries d'eau en creusant de nouveaux puits, et en acheminant des citernes d'eau, a déclaré le porte-parole provincial Man Kong. ''...Nous aurons rapidement une réunion d'urgence afin de rechercher et mettre en oeuvre des mesures pour fournir rapidement de l'eau aux villageois, et certains experts se pencheront sur les raisons pour lesquelles les vaches et les buffles d'eau sont morts aussi vite. Les autorités cherchent en priorité à aider les villageois à Siem Bouk, Siem Pang et Thala Barivat, les trois districts les plus durement touchés par la sécheresse. Les températures dans la province sont allées au delà de 40 degrés Celcius, c'est dramatique...''a-t-il conclu.

Un villageois, Chea Phaneth a déclaré que les pertes de bétail dues à la sécheresse affectaient directement et sévèrement les revenus des familles, et blâme aussi  les autorités du manque d'information : ''...Les habitants de la région ne reçoivent pas d'informations sur la sécheresse, de sorte qu'ils ne créent pas de plan pour stocker de  l'eau à l'avance...En conséquence, les enfants ont dû marcher loin dans la forêt pour trouver de l'herbe pour le bétail...Nous avons laché les buffles dans les bois pour trouver de l'herbe, mais beaucoup d'entre eux sont  morts en quelques jours..." a-t-il ajouté.

cambodia-dead-monkeys-battambang-province-apr28-2016-400.jpg
Carcasses de singe se trouvant dans une zone de forêt desséchée par la sécheresse dans le district de Ek Phnom, le 28 Avril 2016. Photo Rohal 
Dans la province de Battambang,, au moins trente singes sont morts depuis jeudi, près d'une zone de forêt inondée actuellement presque asséchée. Là, les températures ont été supérieures à la terrible sécheresse des années 1990, a déclaré Hor Sam Ath, député de la communauté de pêche Rohal Sous. Plus de singes vont mourir s'il n'y a pas de pluie dans une semaine, ajoute-t-il. Les villageois vers Ek Phnom ont également découvert les carcasses de nombreux oiseaux et reptiles qui sont apparemment morts de la chaleur. Le Cambodge est actuellement à la fin de la saison sèche, qui va généralement d'Octobre à Avril. La saison des pluies, qui commence en mai, apporte  habituellement 75% des précipitations annuelles du pays.

Par Sokheng Saut et Hum Hour du service RFA. 
Traduit et rédigé en français par Christophe Gargiulo

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire