vendredi 27 mai 2016

Le projet de loi sur la transplantation de cellules, de tissus ou d’organes humains approuvé

Le Conseil des ministres a, lors de sa réunion hebdomadaire tenue ce matin sous la présidence du Premier ministre, Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, approuvé le projet de loi sur la gestion du don, de la transplantation de cellules, de tissus ou d’organes humains.

Conseil des ministres ce matin. Photo AKP
Rédigé par le ministère de la Santé, le projet de loi, comprenant six chapitres et 34 articles, vise à améliorer la qualité, l’efficacité et la transparence dans les domaines de la transplantation de cellules, de tissus ou d’organes, ainsi qu’à prévenir la traite de cellules, de tissus ou d’organes. Si le Cambodge compte des spécialistes de la transplantation d’organes humains (rein), ceux-ci devront exercer dans le strict respect des dispositions de la nouvelle loi et sur une base volontaire, a souligné Samdech Techo Hun Sèn dans un post Facebook. Ce dernier a également fait un parallèle concernant l'adoption des enfants, qui devra être plus encadrée, afin que les trafiquants n'utilisent pas cette technique pour alimenter le marché des greffes... En sus de ce projet de loi, le Conseil des ministres a approuvé la soumission de trois documents à l’organe législatif pour approbation.

Ces trois documents comprennent le Protocole modifiant l’Accord d’investissement intégral de l’ASEAN; l’Accord de transport aérien entre les gouvernements des Etats membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est et le gouvernement de la République populaire de Chine, et ses deux protocoles; et le Protocole de mise en œuvre des engagements concernant les services de transport aérien en vertu de l’Accord-cadre de l’ASEAN.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, mai 2016 –

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire