mardi 31 mai 2016

Santé : Attention aux maladies de la mousson

Le directeur du CDC (Communicable Disease Control), un département du Ministère de la Santé, a appelé vivement le public à se protéger contre les maladies qui risquent de se propager facilement au cours de la prochaine saison des pluies : dengue, malaria, diarrhées et grippe. Le Docteur. Ly Sovann encourage les Cambodgiens à observer un minimum de précautions pour prévenir ces maladies et éviter leur propagation, à savoir : suivre un régime alimentaire équilibré et respecter les règles élémentaires d’hygiène, mais aussi veiller à conserver un cadre de vie propre, et éviter de laisser traîner les récipients remplis d'eau qui attirent les moustiques.

Eviter les ''réservoirs à moustiques''. Photo ADB
Seang Nath, le chef du centre de santé de Mésor Chrey, commune du district de la province de Kampong Cham, a déclaré à la presse locale qu'il envisageait de se rendre dans les villages de la région pour parler aux représentants des villageois afin qu'ils relaient les recommandations du CDC. Il a précisé que, déjà,  les fonctionnaires du ministère provincial de la santé visitaient occasionnellement les villages pour porter la ''bonne parole du CDC'' aux résidents : ''...Ils viennent en ambulance avec un grand haut-parleur sur le toit et, ainsi,  les villageois peuvent entendre les recommandations du CDC de loin ", a-t-il indiqué.

Selon le ministère de la Santé,  les maladies d'origine alimentaire tout comme la dengue sont extrêmement fréquentes au Cambodge durant la mousson. A cet effet, Le gouvernement a reçu une deuxième subvention de dix millions de dollars US pour financer un projet de contrôle des maladies transmissibles au niveau régional, tout en ayant demandé un  financement supplémentaire pour les activités du programme antipaludique évalué à quatre millions de dollars...l'objectif principal étant d'améliorer la santé de la population dans la région, en particulier pour les groupes ethniques, les femmes et les enfants dans les districts frontaliers. Le CDC a ajouté que le projet visait à contrôler les maladies transmissibles de la région qui sont susceptibles d'avoir un impact majeur sur la santé publique et sur la croissance économique. A rappeler toutefois la controverse concernant les subventions précédemment accordées aux programmes de lutte contre la malaria qui n'auraient pas réellement été utilisées pour remplir les objectifs du programme, selon la presse locale.


Enregistrer un commentaire