jeudi 19 mai 2016

Archive - Film - Disponible en ligne : La Joie de Vivre de Norodom Sihanouk

Disponible sur la chaine YouTube, en qualité moyenne mais suffisante pour passer un bon moment de nostalgie, le film de Sihanouk qui, avec Apsara et Ombre sur Angkor, est probablement l'un des plus réussis, non pas pour son intrigue mais pour son formidable aspect documentaire de la joie de vivre, justement, de cette époque. C'est aussi l'occasion de redécouvrir les fameux tubes des sixties cambodgiennes avec une bande-son délicieusement kitsch...

 La Joie de Vivre de Norodom Sihanouk
Le commissaire Siporak et l’inspecteur Sam Baun opèrent une descente dans un tripot de luxe de Kirirom tenu par le prince Chantavong, sous couverture de serres d’orchidées. Son épouse Sulpra, qu’il délaisse, se donne du bon temps avec son neveu. Son mari arrêté, elle fait la connaissance de Sneha Sambat, promoteur de complexes hôteliers, qui l’emmène sur la plage d’une île au large de Sihanoukville. Libéré, le mari se lance à ses trousses en compagnie d’une "gâchette". Le nain qui pilote leur canot à moteur leur fait prendre un bain forcé. Tous vont se retrouver au dancing d’Etat de Pochentong. L’inspecteur Baun y découvrira que sa femme a été aussi indélicate que la belle Sulpra, à qui le prince Chantavong accorde son pardon.

Voir le film (2 parties) :





Cambodge. 1968. Sorti en 1969. Couleur. Sonore. Format d’origine 35mm. Métrage d'origine : 1870 m. 65 min. Réalisation : Samdech Norodom Sihanouk - Société de production : Khemara Pictures
Sous-titres français
Directeur de la photographie : Sam Al Som
Ingénieur du son : Ieu Pannakar
Comédiens : Sbong Saksi ; Tioulong Nhiek ; Kantanavong Sisowath ; Rathasa Sisowath ; Dy Sieng ; Sam Oeun Kong ; Norodom Yuvanat ; Pho Or ; Seng Pen dit Suy ; Phan Phang dit Mandoline ; Phin Oum Liev ; Noya

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire