jeudi 28 avril 2016

Trafic de bois en hausse dans le Ratanakiri

La contrebande de bois coupé illégalement dans la province du Ratanakiri, pour être acheminé vers le Vietnam, aurait considérablement augmenté depuis la mi-avril, avec des trafiquants utilisant les routes entre les deux pays, jour et nuit, indiquent des habitants de la région. Les villageois de la commune de Sesan ont appelé les autorités de la capitale à prendre des mesures rapides contre les passeurs, qui utilisent maintenant des véhicules "de luxe" pour éviter la détection. ''..Avant le Nouvel An, ils utilisaient de gros camions. Maintenant, ils prennent des voitures de luxe...Ils vont et viennent de six à sept fois par jour, je suis en colère, parce que l'air est rempli de poussière en permanence et je ne peux pas dormir la nuit...", confirme un villageois qui préfère garder l'anonymat.

cambodia-ratanakiri-logging-feb-2014.jpg
Montagne de Kunthy, dans le  Ratanakiri. Photo RFA
Le reponsable provincial de l'administration forestière Kep Kot a déclaré qu'il enquêtait sur ces accusations de contrebande illégale dans la région, et qu'il veillerait à ce que les entreprises opérant  au sein de concessions du gouvernement travaillent en conformité avec la loi. ''...Je vais envoyer mes agents sur le terrain pour vérifier l'information..." a-t-il ajouté. Le porte-parole national de la police militaire Eng Hy a, quant à lui,  confirmé qu'il avait reçu des rapports faisant état de cette augmentation de la contrebande dans la région, ajoutant: ''...j'ai demandé aux autorités provinciales de vérifier ces informations." Les fonctionnaires iront notamment enquêter sur une société de concession appelée Chang Ly pour voir si elles sont impliquées dans le transport de bois illégal, a-t-il conclu.

Le Cambodge a l'un des taux de déforestation les plus élevés dans le monde, en grande partie en raison de l'exploitation forestière illégale. Les militants environnentaux ont souvent été victimes de harcèlement et parfois emprisonnés par les autorités. 
Par Sok Ratha pour le service khmer de RFA. Traduit par Christophe Gargiulo. 
Avec l'aimable autorisation de RFA.


Pays/territoire : Ratanakiri, Cambodia
Enregistrer un commentaire