jeudi 28 avril 2016

Trafic humain : Treize adolescentes libérées

La police militaire a effectué un raid hier dans une villa à Phnom Penh, libérant treize adolescentes victimes de trois maquerelles, une thaïlandaise et deux Cambodgiennes qui, sous couvert d'une formation en massage et soins de beauté, les poussaient à se prostituer.

Victimes de la traite. Photo illlustration LVN
Les filles, entre 14 et 17 ans, avaient été attirés depuis leurs villages dans la province de Battambang à la villa de Chroy Changva, quartier de Phnom Penh, avec la promesse d'une formation gratuite en massage et soins de beauté, a indiqué Sen Komon , chef du bureau de lutte contre le trafic humain, au Cambodia Daily. Les trois mamasan, toujours en détention, nient les faits et prétendent ne faire fonctionner qu'un établissement de massage et de soins. L'alerte a été donnée par les parents de l'une des jeunes victimes qui avaient appris que leur fille devait partir en Thaïlande afin d'y travailler et pouvoir rembourser les prêts d'argent consentis par les trois femmes.

Pays/territoire : Phnom Penh 12000, Cambodia
Enregistrer un commentaire