jeudi 28 avril 2016

Le tribunal convoque Sam Rainsy à nouveau...

Par ​acte judiciaire rendu public mardi 27 avril, le chef de l'opposition cambodgienne Sam Rainsy, en exil, a été de nouveau ​cité ​à comparaître pour diffamation. Vong Bung Visoth, le procureur adjoint du Tribunal de Phnom Penh, a ​procédé à cette citation vendredi 22 avril. Celle-ci enjoint Sam Rainsy, président du Parti du salut national du Cambodge (CNRP) à comparaître devant le tribunal​ à l'audience du 28 juillet prochain, car ce dernier n'avait pas déféré à une première citation ​le 4 janvier 2016. L​es poursuites pour diffamation portent sur un commentaire ​effectué par Rainsy sur Facebook.

Sam Rainsy. Photo Wiki Commons
Le président du CNRP a quitté le Cambodge début novembre 2015. Il vit actuellement en exil à l’étranger et fait l'objet de deux mandats d'arrêt ​pour divers chefs d'accusation . Le 13 novembre 2015, un mandat d’arrêt a été lancé contre lui ​pour l'​exécution d'une peine d'emprisonnement pour diffamation, en 2008, plainte initiée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Hor Namhong. Fin décembre 2015, la Cour pénale de Phnom Penh a lancé un autre mandat d'arrêt dans le cadre d'une affaire en relation avec l'ancien sénateur Hong Sok Hour qui, en août 2015, avait diffusé de fausses informations ​sur ​le traité de délimitation des frontières vietnamo-cambodgiennes de 1979.
AFP

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire