vendredi 1 avril 2016

Le Cambodge enregistrera deux autres forêts comme zones protégées

Au cours de la cérémonie de clôture de la réunion annuelle sur l’éducation, la jeunesse et les sports tenue jeudi à Phnom Penh, Samdech Techo Hun Sèn a accepté la demande du ministère de l’Environnement et du ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche pour enregistrer certaines forêts, y compris Prey Lang et Phnom Krâvanh, comme des zones protégées nationales.

Phnom Krâvanh
Le chef du gouvernement royal a aussi ordonné au ministère de l’Environnement de révoquer toutes les concessions forestières dans ces zones. A noter que Phnom Krâvanh est une zone située sur une superficie d’environ 44.000 km2, au sud-ouest du Cambodge.  Phnom Krâvanh abrite un certain nombre d’espèces en voie de disparition comme le gibbon à bonnet, le tigre (NDLR : Peu probable qu'il reste des tigres dans les Cardamomes), l’éléphant d’Asie, l’ours du soleil, la panthère nébuleuse, le gaur et le banteng. Par ailleurs, la faune aviaire est estimée à plus de 450 espèces et comprend deux espèces endémiques.

Prey Lang est l’un des dix hot spots de biodiversité du monde avec près de 1.000 espèces de la flore et de la faune. Les espèces recensées comprennent 530 plantes, 60 mammifères, 266 oiseaux, et 67 amphibiens et reptiles. Située à l’ouest du Mékong, dans le nord-centre du Cambodge et s’étendant dans quatre provinces: Kratié, Kampong Thom, Stung Trèng et Preah Vihear, Prey Lang réside dans les trois bassins versants: Stung Sèn, Stung Chinit et Siem Bok.

Plus de 250.000 personnes vivent dans 340 villages à proximité, et au sein de Prey Lang, dont la majorité dépendent directement de cette zone pour leur subsistance. 
Par C. Nika - AKP


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire