jeudi 28 avril 2016

La tortue royale au bord de l'extinction

La tortue royale du Cambodge, une des tortues les plus menacées de la planète est aujourd'hui confrontée à de sérieuses menaces de disparition en raison de la perte d'habitat, causée par une augmentation d'activités de dragage de sable et d'abbattage illégal dans la forêt inondée, indique un communiqué de la Wildlife conservation Society (WCS).

Photo WCS
Depuis plusieurs années, la petite population restante de tortues royales - peut-être moins de dix animaux - était protégée de l'extinction par un programme de préservation élaboré en commun avec l'administration des pêches (FiA), WCS et les communautés locales. Une augmentation récente des perturbations le long du système de la rivière Sre Ambel dans la province de Koh Kong, le seul endroit où l'espèce est encore présente au Cambodge, met gravement cette espèce en danger. La tortue royale a été inscrite sur la liste rouge UICN des espèces en danger critique, le niveau de menace le plus élevé. L'animal est également l'une des vingt-cinq tortues d'eau douce les plus menacées du monde, elle a aussi été désignée comme Reptile National du Cambodge par un décret royal le 21 mars 2005.

Photo WCS
''...Cette année, notre équipe a observé une baisse de la nidification. Nous pensons que cela est causé par une augmentation du dragage de sable, du transport du bois le long de l'habitat de nidification, et de l'abbattage illégal de bois provenant de la forêt inondée...'' Tout cela dérange les femelles pendant la saison de reproduction ", a déclaré M. Inhoul,  officiel de la FiA et coordinateur du projet. "Un seul nid a été localisé cette année, contre quatre l'an dernier. Ceci est très inquiétant et, si cela continue, l'espèce sera réellement proche de l'extinction'' a-t-il ajouté. "...Beaucoup de gens pensaient que le Royal Turtle était éteinte du Cambodge jusqu'à ce que notre équipe en localise quelques-unes en 2000. Nous sommes très fiers de savoir que la Royal Turtle est toujours présente au Cambodge et nous nous engageons à la protéger pour les jeunes générations...", a déclaré M. Heng Sovannara, un fonctionnaire de la FiA.

Photo WCS
En 2001, la WCS, en partenariat avec la FiA, a entrepris un programme de protection communautaire dans Sre Ambel, avec l'embauche d'anciens collecteurs de nid pour rechercher et protéger les nids, au lieu de récolter les œufs pour leur consommation. Depuis lors, 39 nids avec un total de 564 oeufs ont été protégés et ont donné naissances à 382 petites tortues. Les tortues sont élevées pendant plusieurs années en captivité et préparées pour rejoindre leur milieu naturel. Une fois libérés, les animaux sont équipés d'émetteurs acoustiques. En 2015, la WCS et la FiA ont libéré 21 tortues.
AKP Phnom Penh, Avril , 2016 –
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire