mardi 12 avril 2016

Documentaire - Projet One Dollar Episode 15 : Chez moi au cimetière

Le Centre Bophana est ravi de vous annoncer le lancement du quinzième épisode de One Dollar Project, intitulé " Chez moi au cimetière ", réalisé par Phally Ngoeum. A propos de "Chez moi au cimetière : Sarann, une mère de 54 ans, vit dans un cimetière avec son fils et sa cousine après avoir été chassés de leur terrain et de leur maison, en même temps que 59 autres familles. Après leur expulsion, son mari est tombé en dépression, puis gravement malade, avant de mourir, les laissant seuls elle et son fils souffrant. Sarann ramasse et vend des ordures pour 50 centimes ou moins par jour, ce qui lui permet à peine de gagner de quoi survivre. Afin d’acheter des médicaments pour son fils, elle nettoie également les tombes d’autres familles et lave la vaisselle à la pagode, d’où elle ramène un peu de nourriture à son fils. Elle dit : « Il n’y a aucune issue ».

Photo fournie. Centre Bophana
A propos de Phally Ngoeum, Réalisatrice du film :
Phally Ngoeum, 26 ans, a commencé à travailler au Centre Bophana en tant que coscénariste et assistante réalisatrice de « The Storm Makers » fin 2011, après avoir terminé sa Licence en gestion des médias. En 2014, elle rejoint la formation professionnelle d’un an pour les futurs réalisateurs organisée par le Centre Bophana. Elle s’intéresse particulièrement à la difficile condition des femmes au Cambodge et à leur combat pour l’émancipation. En mars 2016, Phally est allée en Suisse, avec d’autres jeunes réalisateurs du Centre Bophana qui ont également réalisé des films dans le cadre de One Dollar, pour un programme d’échange entre des étudiants en cinéma du Cambodge et de la Suisse.

Voir le film ;



A propos du projet One Dollar :
Le projet One Dollar, fondé par le Centre Bophana, est un web-documentaire participatif prenant source au Cambodge. Des réalisateurs émergents et journalistes multimédias donnent la parole à des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, en réalisant des portraits vidéos de cinq à sept minutes. Chaque réalisateur du projet One Dollar aura pour mission d’enraciner sa caméra dans le quotidien de ces hommes et de ces femmes qui se battent pour un dollar par jour, afin de leur donner l'occasion de s’exprimer et de partager leurs expériences personnelles avec un public international. Il ne s’agit pas de parler à leur place, mais de leur offrir un espace de parole qui n’existe pas pour eux. Le Centre Bophana, à travers ce projet, espère inspirer les jeunes cinéastes aussi bien au Cambodge qu'à l'étranger, à utiliser le pouvoir des nouveaux médias pour contribuer à une société meilleure.
Source : Centre Bophana

Pays/territoire : Phnom Penh 12000, Cambodia
Enregistrer un commentaire