lundi 28 mars 2016

Sihanoukville : futur Macao ?

En quelques années, la ville côtière de Sihanoukville est devenue une station balnéaire bien moins attrayante où mini-mart, cafés et guest-house en béton s'alignent sans harmonie sur le littoral, s'ouvrent et se ferment à un rythme infernal. Les bars de western food envahissent la plage d'Ochheuteal et des complexes hôteliers démesurés envahissent le littoral. Et cela semble malheureusement parti pour durer... Salient Aventures, antenne locale de la société malaisienne SV International, vient d'obtenir l'aval du Conseil des ministres pour le développement d'hôtels et de casinos à Sihanoukville, avec l'ambition clairement affichée de transformer cette station balnéaire en Macao de l'Asie du Sud-Est et, également,  d'avoir la mainmise sur cette région touristique.

Sihanoukville : futur Macao ? Photo Tiago Daniel (CC)
Dans une vidéo promotionnelle mise en ligne en décembre dernier, la société malaisienne SV International annonce sa volonté d'acquérir toutes les parcelles de terrain présentant un potentiel de développement sur Sihanoukville, et de racheter les hôtels existants pour les rénover et  leur octroyer une licence de jeu. L'entreprise entend faire de Sihanoukville un paradis du jeu, inspiré du modèle de Macao, plus grande plaque tournante du jeu en Asie. Un projet tout juste validé par le gouvernement cambodgien qui a aussi  délivré à la société malaisienne l'autorisation d'exploiter les plates-formes de jeux en ligne, les discothèques, les bars karaoké, les salons de massage et les courses canines.

Voir la vidéo:



Sihanoukville aujourd'hui. Photo Christophe Gargiulo
Propriétaire de l'hôtel Majestic à Victory Hill sur Sihanoukville, et gérant d'un casino , Ly Koung a confirmé au Phnom penh Post les prochains investissements de Salient Ventures, déclarant aussi que son hôtel avait conclu un accord de partenariat avec cette entreprise pour attirer les touristes venant de Malaisie et de Singapour dans son établissement. Il reste néanmoins prudent sur la capacité de la société à réaliser ses ambitions. L'hôtelier a affirmé que la société cherchait à nouer des partenariats avec d'autres casinos à travers la ville.

Le secrétaire d'Etat au ministère de l'Intérieur, Em Som An, a reconnu ne pas disposer de détails concernant les plans de l'entreprise malaisienne. ''...Je sais seulement que le gouvernement leur a donné l'autorisation pour  ces casinos, et qu'ils ont un bâtiment à Sihanoukville," a-t-il déclaré au Phnom Penh Post. "Les investisseurs prétendent avoir de grands projets, mais sur leur réelle concrétisation, nous ne savons pas grand-chose », a ajouté celui qui a présidait la cérémonie d'octroi de licences d'investissement pour Salient Ventures.

Sihanoukville aujourd'hui. Photo Christophe Gargiulo
Ros Phirun, un porte-parole du ministère de l'Economie et des Finances, a déclaré que le groupe avait reçu l'approbation du gouvernement pour exploiter des casinos à Sihanoukville, mais qu'il n'avait pas encore présenté de demande de licence pour un casino dans la ville. "Tous les documents n'ont pas été soumis au ministère, donc je n'ai pas les détails de leurs plans ou investissements", a-t-il concédé. De son côté, SV International affirme avoir déjà un permis de jeu à Sihanoukville et avoir engagé le processus pour en acquérir d'autres. Mais la copie de la licence existante affichée sur le site web de la société concerne un casino situé dans la ville frontière nord-ouest de Poipet.

Les plates-formes de jeu en ligne sont très prisées par les parieurs chinois, qui contournent ainsi l'interdiction sur le jeu en vigueur sur la Chine continentale. En octobre dernier, le secteur a été ébranlé par un vaste coup de filet mené par les autorités chinoises, qui ont procédé à l'arrestation de 168 ressortissants chinois accusés d'avoir mis en place un système téléphonique basé sur internet pour extorquer de l'argent à ceux qui retournaient en Chine. Beaucoup de ces suspects travaillaient au sein d'établissements de jeux à Sihanoukville. Après cet incident, la fréquentation des visiteurs chinois sur la côte avait alors fortement diminué. 
Gwen Cohignac

Pays/territoire : Krong Preah Sihanouk, Cambodia
Enregistrer un commentaire