mercredi 30 mars 2016

Le premier ministre promet de rencontrer les journalistes chaque année

Samdech Techo Hun Sèn a finalement accepté la demande du ministre de l’Information, Khieu Kanharith, d’organiser une rencontre avec les journalistes chaque année en vue de rendre les relations entre les dirigeants et les journalistes plus faciles et plus détendues.

Hs- 3
Samdech Techo Hun Sèn. Photo AKP
“Ne m’accusez pas d’acheter le cœur des journalistes”, a souligné le chef du gouvernement royal lors de la cérémonie de remise du Prix de la paix et du développement de l’Union des médias de l’ASEAN (UMA) tenue au Palais de la Paix, à Phnom Penh. Samdech Techo Hun Sèn a aussi appelé les journalistes, locaux et internationaux, à écrire la vérité et à ne pas rapporter d'informations sans fondement, sinon ils perdront la confiance  du peuple.

Le Premier ministre a également rappelé le régime génocidaire des Khmers Rouges (1975-1979), au cours duquel le peuple cambodgien n’avait aucun droit. Il a, en outre, mis l’accent sur la politique Gagnant Gagnant qui a apporté la paix et le développement ainsi que les droits et la liberté au peuple.
Samdech Techo Hun Sèn a poursuivi en disant que, pour l’UMA et les chercheurs, il est considéré comme un leader démocratique, mais le Parti de l’opposition l’a considéré comme un dictateur. En fait, a-t-il souligné, la liberté de la presse et la liberté d’expression règnent au Cambodge où il y a maintenant plus de 20 chaînes de télévision sans compter des centaines de journaux, magazines et de médias en ligne. Khieu Kanharith, ministre de l’Information, a dit que Samdech Techo Hun Sèn avait été reconnu par son talent dans la direction du pays et par son soutien aux activités des journalistes à recevoir et donner des informations de manière professionnelle, large et globale au peuple via le multimédia. A noter que l’UMA a été créée en octobre 2010 dans la province thaïlandaise de Surin et a été officiellement lancée en décembre 2010 à Phnom Penh, au Cambodge, avec près de 200 membres. A l’heure actuelle, l’UMA compte plus de 4.000 membres venus du Cambodge, de Thaïlande, du Laos, du Myanmar et du Vietnam.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, mars 2016 –
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire