mardi 8 mars 2016

Interdiction de fumer dans les lieux publics : Sensibiliser avant de punir

Le ministère de la Santé prépare actuellement une campagne d'éducation - envisageant éventuellement de publier des avertissements sur les paquets de cigarettes - avant l'application des nouvelles lois destinées à limiter le tabagisme dans les zones publiques. Les fonctionnaires du ministère et des représentants d'ONG se sont réunis hier pour débattre de la meilleure façon de délivrer des messages anti-tabac et de disséminer l'information concernant ces nouvelles lois au public. Aucune décision concrète n'a pour l'instant été prise au sujet de cette campagne de sensibilisation.

Cigarettes vendues au Cambodge
''...Nous avons besoin d'éduquer le public à ne pas fumer en public...Le ministère de la Santé organisera d'autres réunions pour discuter du plan de mise en œuvre de cette campagne... ", a déclaré Cheah Chor Daphna, président du Centre national pour la promotion de la santé du ministère.

Le Conseil des ministres a approuvé vendredi un sous-décret limitant le tabagisme ou l'usage du tabac dans les lieux publics et prévu de mettre en place des amendes.  Les fumeurs qui enfreignent l'interdiction risqueront 20 000 riels (5 $) d'amende, alors que les établissements devront faire face à une amende de 50.000 (12,50 $) s'ils ne mettent en place aucun signe visible d'interdiction de fumer ou s'ils fournissent des cendriers aux clients. Le docteur Yel Daravuth, le responsable technique de l'Organisation mondiale de la Santé du Cambodge, en charge de l'Initiative sans tabac, qui a été consulté sur le sous-décret, a déclaré que l'application des nouvelles lois devrait probablement débuter dans six mois.Le nombre d'agents affectés aux contrôles n'est pas encore connu tout comme la destination des amendes collectées auprès des contrevenants...

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire