lundi 15 février 2016

Roeung Khan : Défendre les terres indigènes

Madame Roeung Khan est née dans le village de Prame, dans la province de Preah Vihear. Elle est veuve depuis 1984. A l'image de bon nombre d'habitants de ce petit village, Madame Khan  gagne sa vie grâce à la culture et l'élevage. En 2006, une communauté a été fondée dans le village de Prame pour tenter de lutter contre l'accaparement des terres et des ressources naturelles des populations autochtones. Mme Khan a rejoint cette communauté et a participé rapidement à de nombreuses réunions de travail sur ce sujet plus que sensible. Elle a ensuite commencé à construire un réseau dans le village et a, en 2007, identifié une communauté indigène minoritaire, les Kouy, particulièrement affectés par ce problème.

Madame Roeung Khan
Elle a décidé ensuite de présenter des documents d'enregistrement aux autorités communales et au ministère du développement rural dans la province de Preah Vihear pour que sa communauté soit reconnue comme indigène. Le but était d'obtenir la reconnaissance légale et officielle de cette communauté. En 2008, Mme Roeung Khan a été choisie pour être le chef adjoint du comité représentatif de la communauté Kouy. 

Le 8 Novembre 2011, le Gouvernement Royal du Cambodge («RGC») a signé un accord concédant neuf mille hectares de terres de la communauté Kouy à la Lan Feng Company en vue de planter des acacias et de la canne à sucre. En Avril 2012, la société a entrepris de défricher les terres de la communauté, altérant ainsi directement leurs moyens de subsistance. La communauté a donc vivement protesté contre cette concession et a demandé l'intervention de la commune, du district et des autorités provinciales. Ils ont également déposé une plainte devant le tribunal. Cela n'a rien donné, les villageois ont été accusés d'agir "contre la politique du gouvernement et le développement de l'Etat".

En Janvier 2014, les membres de la communauté ont décidé de planter des tentes à proximité du bureau de la compagnie pendant trois mois. Leur but était d'empêcher le défrichage des terres par la société. Face à cette protestation, les forces de l'ordre ont été envoyées pour arrêter les militants, et les autorités ont également accusé Mme Khan Roeung ''d'incitation à l'agitation sociale et politique''. Cependant, les autorités ne prendront aucune mesure légale contre la communauté, qui a été en mesure de poursuivre ses protestations jusqu'à Avril 2014.

Le 1er Avril 2014, le chef de la police provinciale de Preah Vihear a convoqué Mme Roeung Khan et trois autres personnes à la station de police de la province de Preah Vihear afin qu'ils répondent d' un certain nombre d'accusations. L'interrogatoire avait été prévu pour le 2 Avril, mais fut reporté au 4 Avril 2014 en raison des protestations des villageois. L'interrogatoire prévu pour le 4 Avril a également du être ajourné, en raison de nouvelles manifestations. Aussi, le 4 Avril,  le procureur de la cour provinciale de Preah Vihear a délivré une citation à comparaître à  Roeung Khan et à trois autres personnes les accusant officiellement  de "causer intentionnellement des dommages matériels à leurs plantations de canne à sucre", à la suite d'une plainte déposée par M. Chen Fong, un représentant de Lan Feng Company et Cambodia International Limited.  Mme Khan n'était pas présente quand la plantation de canne à sucre a été, soit-disant,  endommagée, mais elle n'a pas eu peur d'affronter le tribunal et a répondu à la convocation. Madame Khan Roeung a alors rappelé à l'audience que la société avait détruit  les rizières des villageois et planté de la canne à sucre sur leurs terres. Le 8 Octobre 2014, les charges retenues contre elle ont été officiellement abandonnées par M. Long Sitha, procureur de Preah Vihear cour provinciale, sans que la raison soit précisée.

Même si le cas judiciaire est clos, le conflit foncier n'a toujours pas été résolu. L'acquisition d'un titre foncier collectif est le principal objectif de  Mme Khan et de sa communauté. Elle ne désespère pas d'obtenir un titre foncier communal qui permettrait aux gens de profiter de leur mode de vie traditionnel, l'agriculture, et aussi de préserver leur culture, leur spiritualité, leurs forêts et ses animaux. Mme Roeung Khan affirme que la question de la terre est son plus grand défi. Mme Khan souhaite ainsi voir le pays avec un gouvernement, dit-elle, respectant et protégeant les droits humains, la paix, les ressources naturelles et les ressources humaines.
Avec l'aimable autorisation de RFA. Tous droits réservés.
Pays/territoire : Preah Vihear, Cambodia
Enregistrer un commentaire