vendredi 12 février 2016

Revue de presse : La Saint-Valentin vue par un jeune Cambodgien...

Saint-Valentin: véritable fête ou simple pastiche ?

A l'origine une tradition occidentale, la fête des amoureux s'est importée au Cambodge. A la grande joie des jeunes générations. Les plus anciennes sont un peu réticentes, craignant une perte des valeurs khmères. Interrogés sur la date de l'Indépendance ou celle de n'importe quelle cérémonie religieuse, les jeunes risquent d'hésiter. En revanche, pour ce 14 février, ils répondront tous que c'est la Saint-Valentin, la fête des amoureux. La plupart des Cambodgiens profitent de cette tradition venue d'Occident pour s'échanger des cadeaux tout en se déclarant leur amour. Des stands de fleurs apparaissent d'ailleurs un peu partout dans les rues.

Couple de jeunes amoureux au Cambodge. Photo Christophe Gargiulo
La plupart des boîtes de nuit et des restaurants marquent aussi l'événement. Quant à la chaîne de télévision TV Apsara, elle consacre une semaine, entre le 11 et le 17 février, à des programmes sur différents thèmesdécoulant de l'amour. Le moins qu'on puisse dire, c'est que la Saint-Valentin est une fête commerciale. En période normale, une rose ne coûte que 1500 à 2000 riels, mais à cette occasion, le tarif augmente au moins d'un dollar. «Les jeunes clients dépensent de l'argent sans regret pour acheter des fleurs et montrer leurs sentiments. Je suis satisfaite quand le 14 février approche», relève Bopha, une fleuriste du marché central. «Si les garçons achètent des bouquets pour des raisons sentimentales, ajoute-t-elle, les filles les offrent plutôt en guise d'amitié.»
Texte de Ung Chamroeun . Lire la suite...
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire