mardi 26 janvier 2016

Revue : Positions nuancées sur la rencontre Kerry et Hun Sèn

NDLR : Si l'agence gouvernementale AKP maintient que les droits de l'homme n'ont pas fait l'objet d'un débat lors de la rencontre entre Hun Sèn et John Kerry, la version des médias occidentaux est quelque peu plus nuancée, parlant ''d'allusions claires '', de ''démocratie multipartite grandissante'' évoquée dans la discussion...etc. En clair, le sujet aurait été abordé ? tout en nuances ? Au lecteur de se faire une idée avec les extraits de la dépêche AFP sur ce sujet précis. Toutefois, il est à noter que seule la position de Kerry est mentionnée alors que rien n’apparaît concernant les éventuelles réactions du premier ministre cambodgien alors qu'il est probable qu'à l'amorce du sujet, il a du réagir ou aurait du réagir...

472
Positions nuancées sur la rencontre Kerry et Hun Sèn
En visite au Cambodge, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a insisté mardi auprès de l'autoritaire Premier ministre Hun Sen sur la nécessité de protéger la démocratie et les droits de l'Homme tout en saluant le dynamisme économique de ce petit pays d'Asie. John Kerry a salué à Phnom Penh les "progrès remarquables" réalisés par le Cambodge depuis la fin des années 1970 après le régime génocidaire des Khmers rouges, notamment en termes économiques et de développement....

...Mais après des discussions "franches" avec l'homme fort du pays au pouvoir depuis 1985, Kerry a aussi affirmé qu'il espérait que le pays "réaliserait les avantages d'une démocratie multipartite grandissante".  Dans une allusion claire à la répression de l'opposition, dont le leader Sam Rainsy a dû récemment, et une nouvelle fois, s'exiler pour éviter la prison, Kerry a rappelé que les élus devaient être en mesure d’œuvrer sans "craindre d'être attaqués ou arrêtés".  Avant les élections de 2018, "il est important pour mettre en place un débat politique énergique mais pacifique", a-t-il ajouté. L'établissement de relations plus étroites entre les deux pays va de pair avec le "respect des droits de l'homme, des libertés universelles et une bonne gouvernance", a ajouté John Kerry, qui a aussi rencontré, Kem Sokha le chef intérimaire de l'opposition et des représentants de la société civile.  Ces derniers ont exhorté les Etats-Unis à accentuer la pression sur Hun Sen, qu'ils accusent de pratiques autoritaires contre opposants, dissidents ou syndicalistes. Pour Chak Sopheap du Centre cambodgien pour les droits de l'Homme, le secrétaire d'Etat américain a envoyé un "message clair" concernant "ses priorités" qui ne visent pas "uniquement à renforcer les relations économiques". "Maintenant, j'exhorte l'administration américaine à veiller à ce que cet engagement reste au centre des discussions au cours du prochain sommet US-ASEAN  en Californie", a-t-elle ajouté.  Les 15 et 16 février, le président Barack Obama organise un sommet avec les dirigeants des dix Etats membres de l'Association des nations d'Asie du sud-est  (Asean). A cette occasion, un "traité bilatéral d'investissement" pourrait être  signé entre le Cambodge et les Etats-Unis, d'après John Kerry. 
Source AFP / 
Pays/territoire : Phnom Penh 12000, Cambodia
Enregistrer un commentaire