jeudi 14 janvier 2016

Revue de presse : Paris Match et le massacre des Chams sous Pol Pot

Alors que l'interminable procès des Khmers rouges suit son cours, des rescapés de ce régime sanguinaire ont témoigné du calvaire qu'ils ont vécu. Une survivante, qui était adolescente au moment des faits, a notamment raconté avoir vu des femmes se faire ligoter, puis violer, et décapiter. Nuon Chea et Khieu Samphan sont actuellement jugés pour les crimes commis entre 1975 et 1979 au Cambodge, notamment le génocide des Vietnamiens et de la minorité musulmane des Chams.

Capture Paris Match
Mardi et mercredi, des survivants du génocide perpétré par les Khmers rouges au Cambodge, ont témoigné de l’horreur qu’ils ont vécue durant ce régime criminel qui n’a pourtant duré que quatre ans. Les autorités avaient donné pour consigne aux «miliciens à grande épée», comme ils étaient surnommés, d’arrêter les gens issus de cette minorité ethnique, et de les conduire au Centre de sécurité et site d’exécution de Wat Au Trakuon (district de Kang Meas), où quelque 30.000 personnes auraient été tuées, comme le raconte le «Phnom Penh Post». «Aucun Cham ne devra être épargné», leur aurait-on dit, comme l’a relaté à la barre un de ces anciens miliciens. Lire la suite...
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire