jeudi 14 janvier 2016

le Parlement ratifie le traité d'adhésion à la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures

L'Assemblée nationale cambodgienne a ratifié ce mercredi le traité établissant la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII), ce qui permet au pays d'être membre fondateur de cette institution promue par la Chine. Cheam Yeap, président de la commission de l'économie, de la banque, des finances et de l'audit à l'Assemblée nationale, a estimé que devenir membre fondateur de la BAII était un bon choix car il va permettre au gouvernement cambodgien de mobiliser de nouvelles sources de financement pour développer les infrastructures. "Il s'agit du second jalon historique pour le Cambodge (...) depuis que le pays est devenu membre fondateur de la Banque asiatique de développement en 1996", a-t-il souligné.

Cheam Yeap, président de la commission de l'économie, de la banque, des finances et de l'audit à l'Assemblée nationale
Avec un capital de 100 milliards de dollars, la BAII, formellement lancée le mois dernier et qui est basée à Beijing, est considérée comme une étape importante dans la réforme du système international de gouvernance économique, mais aussi pour le développement des infrastructures dans la région Asie-Pacifique. Selon Cheam Yeap, le Cambodge va débourser 62,3 millions de dollars pour acquérir 623 parts de la BAII, soit 0,0635% du capital de la banque régionale. Le ministre des Finances Vongsey Visoth a noté pour sa part qu'il existait "une énorme pénurie de capital en matière de développement des infrastructures dans les pays asiatiques en développement. Aussi, la BAII va aider à jouer un rôle complémentaire à ceux de la Banque asiatique de développement et de la Banque mondiale en soutenant des projets d'infrastructures dans les pays en développement".
Par Qian HE et Guangqi CUI. http://french.peopledaily.com.cn/

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire