lundi 18 janvier 2016

Déforestation : Création d’une unité spéciale contre les abattages illégaux

NDLR : Décision plutôt bien accueillie et surtout immédiatement suivie d'effets avec l'annonce des premiers raids publiés dans le Phnom Penh Post, qui souligne aussi que certaines associations réagissent en pointillés, arguant de la possibilité d'un conflit politique qui serait la motivation derrière ces mesures fortes et rapidement mises en oeuvre.

Le gouvernement royal du Cambodge a mis en place une commission nationale pour prévenir et réprimer les infractions forestières dans la partie nord-est du pays, une décision signée vendredi dernier par le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn . Cette commission de dix membres est dirigée par le général Sao Sokha, commandant en chef adjoint des Forces armées royales cambodgiennes et commandant de la gendarmerie royale du Cambodge, avec le lieutenant-général Hou Sakun, commissaire général adjoint de la police nationale.

Province du Ratanakiri, particulièrement affectée par la déforestation
En outre, les représentants du ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche et du Ministère de l’Environnement, et les gouverneurs des provinces de Tbaung Khmum, Kratié, Kampong Cham, Mondulkiri, Rattanakiri et Stung Trèng sont aussi membres de cette commission.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, janvier 2016 –
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire