vendredi 11 décembre 2015

Samdech Hun Sèn: Pas d’ISIS au Cambodge, mais la prudence demeure...

Même si aucun membre de l'ISIS n’est présent au Cambodge, le pays doit prendre des précautions , a déclaré le Premier ministre cambodgien, Samdech Techo Hun Sèn, dans son discours d’ouverture au cours de la cérémonie inaugurale de la huitième Session plénière de l’Assemblée parlementaire asiatique (APA) tenue cette semaine à Phnom Penh.

772
Samdech Techo Hun Sèn. Photo: Sin Sareth
“ISIS peut attaquer d’autres pays de la région et gagner le Cambodge comme refuge, nous devons donc être plus prudents,” a-t-il expliqué. Le chef du gouvernement cambodgien a exprimé sa préoccupation face à la menace croissante pour la sécurité et la sûreté dans le monde causée par le mouvement terroriste et extrémiste ISIS. Samdech Techo Hun Sèn a exprimé son soutien à Mian Raza Rabbani, président sortant de l’APA et président du Sénat du Pakistan, qui a soulevé le problème du double standard dans la guerre contre le terrorisme.

“Quand certains pays ont été attaqués, les attaquants sont considérés comme des terroristes. Mais lorsqu’il y a un acte terroriste dans un autre pays, certains d’autres ont considéré ces attaquants comme des militants des droits de l’homme”, a-t-il souligné, ajoutant que quand les forces anti-terroristes sont dispersées, il y aura même le triple standard... Le dirigeant du Cambodge a demandé au corps législatif de participer avec le gouvernement de chaque pays pour réexaminer la politique de lutte contre le terrorisme car les actuelles activités séparées de chaque Etat et leurs désaccords peuvent constituer un obstacle à la lutte contre le terrorisme. Samdech Techo Hun Sèn a également exprimé son inquiétude de la situation en Tunisie, en Egypte, en Libye, au Yémen, en Oman et en Syrie.
Article en khmer par Chim Nary
Article en français par C. Nika - AKP Phnom Penh, 10 décembre 2015 –
Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire