lundi 16 novembre 2015

Le Cambodge interdit la location des terres frontalières

Le gouvernement royal du Cambodge (GRC) rendra prochainement public une directive interdisant aux Cambodgiens vivant le long de la frontière de louer leurs terres aux Vietnamiens, Thaïlandais et Laotiens, a déclaré il y a quelques jours Samdech Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, sur sa page Facebook.

Rizières inondées à la frontière avec le Cambodge (Vietnam) 
Cette mesure vise à éviter le concept de “Terre cambodgienne, mais rizières vietnamiennes ou thaïlandaises ou laotiennes”, a-t-il souligné, affirmant que le Gouvernement examinerait la situation plus concrètement dans les zones frontalières, l'objectif étant de trouver des mesures pour les développer mais aussi construire des habitations pour les soldats cambodgiens déployés à la frontière. En même temps, a-t-il ajouté, le GRC devrait envoyer des lettres aux Premiers ministres des trois pays voisins, leur demandant d’empêcher leurs habitants de louer les terres frontalières cambodgiennes. Le chef du gouvernement cambodgien a également conseillé au ministère de l’Aménagement territorial, de l’Urbanisation et de la Construction de travailler avec les autorités provinciales concernées pour bien gérer les terres de l’Etat en vue de les distribuer ensuite aux habitants, fonctionnaires et soldats défavorisés.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, novembre 2015 –
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire