mercredi 4 novembre 2015

Jumelage entre Phnom Penh et Kitakyushu

La capitale de Phnom Penh du Cambodge et la ville de Kitakyushu du Japon, distinguée par l'OCDE en tant que « ville modèle en matière de croissance verte », ont projeté de signer un mémorandum d’entente sur l’établissement de leur jumelage l’année prochaine en vue d’échanger leurs expériences sur le développement urbain.

Kitakyushu
Kitakyushu 
C’est ce qui a été déclaré à l’issue de la rencontre au début de cette semaine à Phnom Penh entre Pa Socheatevong, gouverneur de Phnom Penh, et Umemoto Kazuhide, maire adjoint de Kitakyushu. A cette occasion, Umemoto Kazuhide a promis d’encourager encore des investisseurs japonais à investir au Cambodge. Il a également invité une délégation de la Municipalité de Phnom Penh à visiter Kitakyushu en mars 2016 pour partager des expériences et resserrer leurs relations avant de conclure le mémorandum.

Le mémorandum sur l’établissement du jumelage entre Phnom Penh et Kitakyushu porte principalement sur les domaines agricole, industriel, économique, commercial, culturel et touristique, en particulier sur la construction des infrastructures, a-t-il souligné. Pour sa part, Pa Socheatevong a accepté l’invitation, et a exprimé sa gratitude au gouvernement et au peuple japonais de leur soutien au développement du Cambodge, surtout de Phnom Penh dans divers projets tels que la prévention des inondations, l’amélioration du système d’égouts, le transport urbain, le recyclage des ordures, etc.
Par Chea Pharith - AKP Phnom Penh, novembre 2015 –

A propos de Kitakyushu :
Kitakyūshū est une grande ville de la préfecture de Fukuoka, sur l'île de Kyūshū au Japon. Elle et Shimonoseki font partie de la zone du détroit Kanmon. En termes de superficie, elle est la plus grande ville de Kyūshū, même si la ville de Fukuoka a la population la plus importante. Celle de Kitakyūshū est d'environ un million d'habitants (ou 1.3 millions avec Shimonoseki). Elle garde cette sensation d'être une zone de campagne avec beaucoup de diversité et de belle nature, malgré sa réputation de ville de l'acier.


Kokura, le cœur de Kitakyūshū, est une ancienne ville de château féodale gardant le détroit de Shimonoseki. Kokura était censée être la cible de la deuxième bombe nucléaire durant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, à cause du temps nuageux le jour de l'attaque le plan fut changé pour Nagasaki à la place. La ville moderne de Kitakyūshū ne date que de 1963, lorsque les villes de Kokura, Moji, Tobata, Wakamatsu et Yahata fusionnèrent par décret administratif
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire