jeudi 12 novembre 2015

Hun Sèn : Sam Rainsy n'est pas Aung San Suu Kyi

NDLR : Mises au point et révélations de SMS privés, le premier ministre n'a pas vraiment apprécié les récents commentaires du chef de l'opposition à propos des élections birmanes et quelques propos qu'il considère comme des insultes et ont entrainé quelques réaction sensiblement orageuses sur sa page FaceBook, reprises par l'agence de presse gouvernementale (ci-dessous).

Mises au point
Samdech Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a vivement, via les médias sociaux, réagi contre Sam Rainsy, président du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), parti d’opposition. Sur sa page Facebook, Samdech Techo Hun Sèn a dit qu’il ne pouvait pas tolérer l’insulte de Sam Rainsy même s’il ne voulait pas se montrer désobligeant le jour de la célébration de l’indépendance nationale et de la commémoration de son fils aîné défunt, et afin d’alléger l’atmosphère politique du pays. Le Premier ministre a, en plus, souligné que Sam Rainsy ne pouvait pas être comparé avec Mme Aung San Suu Kyi, présidente de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) au Myanmar.

Samdech Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge
“Le Parti d’opposition au Cambodge a profité de la victoire du Parti d’opposition au Myanmar pour renouveler les attaques contre le gouvernement royal et moi-même”, a dit Samdech Techo Hun Sèn, précisant que cet acte est de nature à détruire la culture de dialogue, en cours d'amélioration après la rencontre entre Samdech Sâr Khéng, vice-président du Parti du Peuple Cambodgien, parti au pouvoir, et Sam Rainsy. Le Cambodge et le Myanmar sont différents en termes de la politique, de la socio-économie et même des élections (le Myanmar n’a pas de précédentes élections générales, tandis que le Cambodge a déjà organisé cinq élections législatives), a expliqué Samdech Techo Hun Sèn.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, 12 novembre 2015 –

SMS
Le Premier ministre Hun Sèn a révélé hier vers minuit sur sa page Facebook un message de Sam Rainsy, président du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP). Dans son message adressé au Premier ministre le 29 octobre 2015 à 18h13, Sam Rainsy a remercié Samdech Techo Hun Sèn de son amour et de son respect pour ses enfants, et sa femme et lui aiment et respectent aussi les enfants de Samdech Techo Hun Sèn.

“En outre, puisque nos deux familles se connaissent et ont commencé notre amitié, et conformément à ce que Samdech et moi, nous disons à nos enfants, ma femme et moi avons commencé à aimer vos enfants comme les nôtres”, a-t-il dit. “Par conséquent, je suis très désolé de certains commentaires qui ont interprété à tort mon véritable sentiment envers votre famille comme indiqué ci-dessus, peut-être à cause du problème de traduction. Quoi qu’il en soit, je vous présente mes excuses si je vous ai involontairement rendu déçu”, a souligné le chef du parti d’opposition. Malgré ce message, Sam Raisy a continué à l’attaquer, affirme le chef du gouvernement royal. Le 5 novembre dernier, Samdech Techo Hun Sèn avait averti Sam Rainsy de ne pas abuser de lui, sinon son message du 29 octobre serait rendu public.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, 12 novembre 2015 –
Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire