vendredi 20 novembre 2015

Affaire Rainsy - CPP : Hor Namhong reçoit les ambassadeurs, persiste et signe

NDLR : Statu Quo dans le feuilleton politico-judiciaire qui oppose le leader de l'opposition au chef de la diplomatie du royaume et au premier ministre. Du coté gouvernemental, la position reste ferme ou soumise à des excuses de la part de Sam Rainsy, qui refuse d'accorder cette faveur, donc cela ne bouge pas et, on ne sait toujours pas si et quand le leader de l’opposition rentre à Phnom Penh comme précédemment annoncé.

Le vice-Premier ministre Hor Namhong, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a eu une rencontre hier avec les chefs de missions diplomatiques et les représentants des agences de l’ONU au Cambodge pour les informer de la situation politique dans le pays.

169
Le vice-Premier ministre Hor Namhong. Photo: Chim Nary
D’après un rapport du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Hor Namhong a rappelé quelques faits à ses invités: la violence contre les deux députés de l’opposition, les raisons de la révocation du vice-président du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), Kem Sokha, de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale (AN), le mandat d’arrêt contre le président du CNRP Sam Rainsy, etc. A la fin de son exposé, Hor Namhong a aussi conclu que le mandat d’arrêt contre Sam Rainsy n’était pas une décision de nature politique et que la destitution de Sam Rainsy comme membre de l’AN était le processus normal de la loi.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, novembre 2015 –

171
Photo: Chim Nary
170
Photo: Chim Nary
Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire