vendredi 27 novembre 2015

Accord Russie-Cambodge : Amorce de programme nucléaire

Ce 24 novembre, la société Rosatom, puissant groupe industriel russe spécialisé dans le nucléaire, a signé un mémorandum d'accord avec le Conseil pour le développement des énergies durables du Cambodge. Même si le communiqué de la société fait état d'un partenariat destiné à promouvoir le nucléaire à des fins pacifiques, la décision cambodgienne de s'allier à un programme de ce type a largement soulevé quelque scepticisme au sein des réseaux sociaux. Beaucoup de questions concernant la pertinence d'un tel programme alors que des priorité dites plus absolues mériteraient plus d'attention, beaucoup de questions sur les besoins de maintenance et et de sécurité pour un programme sophistiqué et potentiellement dangereux. Enfin, Rosatom est aussi un fournisseur de l'industrie d'armement russe et que cette même société est celle qui a développé le programme iranien.

B- 4
 Hun Sèn, Premier ministre du Cambodge, et son homologue russe, Dmitri Medvedev
Toutefois, Rosatom reste très prudent  quant à un éventuel programme de développement sur le long terme, voire l'implantation d'usines sur le sol cambodgien et précise ne faire que répondre à une demande du gouvernement cambodgien soucieux de développer sa production d'énergie. La première phase de l'accord concerne les secteurs de l'engineering, la construction de centre de recherches, la formation du personnel, la sécurité et l’utilisation de l'atome dans les secteurs de la médecine, de l'agriculture et de l'industrie.

Centre Rosatom
Dans son communiqué Rosatom indique enfin que cet accord est une première phase vers la réflexion pour un programme plus spécifique à déterminer avec la coopération des différents ministères cambodgiens. Le statut de l'énergie nucléaire comme « énergie propre » est un débat récurrent. En effet, si le nucléaire présente l'un des plus bas taux d'émission de gaz à effet de serre , tout comme n'importe quelle autre source d'énergie il y a des déchets à traiter et à stocker. Et, si l'énergie produite ne génère pas de pollution et pourrait sembler séduisante, le traitement des déchets et les accidents liés à la sécurité ont déjà montré les dangers du nucléaire, même traité par des spécialistes... 
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire