vendredi 30 octobre 2015

Kem Sokha destitué de son poste de premier vice-président de l’Assemblée Nationale

NDLR : Suite logique d'une situation quelque peu inextricable alors que les violences sur le terrain sont susceptibles de raviver les tensions au sein d'une culture du dialogue qui s’ébrèche au fil des semaines ? Bien malin qui pourra répondre... Alors que le Premier Ministre revient d'une tournée française tout auréolé d'une série de nouveaux contrats d'aide au développement et, avec sa bienveillance de politicien habile, promet de faire la lumière sur les auteurs du tabassage de deux député de l'opposition survenue ces jours derniers lors d'une manifestation réclamant le départ du dit Soha justement, toutes les hypothèses circulent...manœuvres politiques, concours de circonstances...va savoir, ce nouvel épisode reflète bien en tout cas les incertitudes d'une vie politique contre toute attente dont seul le Cambodge a le secret.

Kem Sokha
Kem Sokha, président p.i. du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), parti d’opposition, a été destitué de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale (AN). Les 68 députés du Parti du Peuple Cambodgien (PPC), dont le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, ont voté pour cette révocation pendant la cinquième session de l’AN tenue ce matin sous la présidence de Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, président de l’AN, après une manifestation contre Kem Sokha devant l’AN lundi.

En outre, les députés continueront leur discussion sur le projet de loi sur les élections des conseils communaux et sur l’amendement du règlement intérieur de l’AN. A rappeler que Kem Sokha a été élu premier vice-président de l’AN le 26 août 2014, suite à l’accord politique entre le PPC et le CNRP conclu le 22 juillet 2014.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, 30 octobre 2015 –
Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire