mardi 22 septembre 2015

Hun Sèn à Rohna Smith (ONU) : Pas touche à la souveraineté du Cambodge

NDLR : une déléguée avertie en vaut deux...c'est la première fois que l'homme fort du régime prévient à l'avance un envoyé spécial sur les points qui risquent de créer quelques troubles dans la collaboration entre cette commission spéciale de l'ONU et le gouvernement. Souvent excédé par des rapports accablants sur ce point délicat des droits de l'homme, Hun Sèn s'est vu répondre cette fois-ci que son message était bien reçu avec en prime quelques flatteries sur la situation actuelle du Cambodge concernant les droits de l'homme...

AKP : Samdech Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume, a rencontré cette semaine Mme Rohna Smith, rapporteur spéciale de l’ONU chargée de droits de l’Homme au Cambodge. A la sortie de l'entretien, Ieng Sophalet, assistant de Samdech Techo a déclaré aux journalistes qu’au cours de cette rencontre, le Premier ministre cambodgien avait insisté sur la nécessité de travailler ensemble pour les intérêts du peuple cambodgien, pour la promotion des droits de l'homme. ''... Le problème des droits de l’Homme est un problème global que nous tous, comprenons bien : Chaque citoyen doit avoir le droit de vivre, l'accès à l'éducation, le droit de travailler, de pouvoir se nourrir et se loger convenablement...'' a déclaré le premier ministre.

Mme Rohna Smith et Samdech Techo Hun Sèn
Mme Rohna Smith et Samdech Techo Hun Sèn
''...Nous avons toujours des points de vue différents d’un cas à l’autre mais cela tient au fonctionnement de la démocratie et de la vie. Au cas où nous aurions des points de divergence concernant les droits de l’Homme, nous devons chercher des solutions pour les résoudre...'' a continué le Premier ministre. Mme Rohna Smith a, pour sa part, rappelé qu'en tant que rapporteur spécial de l’ONU, chargée de droits de l’Homme, elle fera tous ses efforts pour mener à bien sa mission durant son mandat au Cambodge.

Rencontre entre Mme Rohna Smith et Samdech Techo Hun Sèn
Répondant à une remarque du premier ministre concernant la souveraineté dont l'intégrité ne devrait surtout pas être écorchée, la déléguée a rappelé que le devoir de la rapporteur était justement d'éviter de toucher à la souveraineté, à l’intégrité territoriale d’un pays. Mme Rohna Smith, a, d’autre part, déclaré que le Cambodge était à l’avant-garde des pays de l’Asean avec la signature des conventions concernant la promotion et la défense des droits de l’Homme.
Par Tak Lyhok - AKP - Septembre 2015
Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire