jeudi 3 septembre 2015

ASEAN: compter plus sur le yuan que sur le dollar

La Chine est le plus gros partenaire commercial des pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) dans le monde, ce qui explique l'importance du yuan pour les monnaies nationales des Etats de l'ASEAN. Le cycle économique américain ne coïncide pas avec celui d'Asie de l'Est qui coïncide beaucoup plus avec le cycle économique chinois, a estimé le ministre indonésien du Commerce Thomas Lembong. 



"Nous devons insister sur un plus large usage du yuan chinois dans le commerce et les finances de la région", a déclaré M.Lembong dans les couloirs de la 47e réunion ministérielle des pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) qui se déroule à Kuala Lumpur, en Malaisie.  Et d'ajouter que bien de ses homologues, réunis dans la capitale malaisienne, partageaient ce point de vue.  Selon le ministre, ils estiment que pour protéger leurs monnaies nationales face aux "tempêtes globales", il faut qu'elles soient plus étroitement liées au yuan chinois, et non au dollar américain. 

Le Jakarta Post constate que les monnaies de la plupart des pays de l'ASEAN ont beaucoup faibli ces derniers temps par rapport au dollar. Le ringgit malaisien a montré les pires résultats, en rééditant son anti-record d'il y a 17 ans, un dollar coûtant aujourd'hui 4,35 ringgits. La roupie indienne a également répété ses pires chiffres de 1998 — 14.000 roupies pour un dollar. L'Indonésie éprouve un vrai exode d'investissements qui a dépassé, rien qu'au cours de la dernière semaine, 310 millions de dollars. Par ailleurs, la Chine a dévalué sa monnaie, et le Vietnam l'a suivie.  Autant de faits qui ont incité le ministre indonésien à conclure que lier plus étroitement les monnaies nationales des pays de l'ASEAN au yuan chinois était la meilleure voie à emprunter. 

"Les cycles économiques américains ne coïncident forcément pas avec ceux d'Asie de l'est qui coïncident beaucoup plus avec les cycles économiques chinois", a-t-il souligné.  Le ministre malaisien du Commerce Mustapa Mohamed, qui préside aux travaux de la réunion à Kuala Lumpur, s'est rangé lui aussi de cet avis. Selon les statistiques, la part de la Chine dans le commerce des pays de l'ASEAN s'élève à 14,5% de tous leurs échanges extérieurs, ce qui fait de la Chine leur plus grand partenaire commercial dans le monde. Dans le même temps, la part des Etats-Unis dans le commerce extérieur de l'ASEAN ne dépasse pas 8,4%.
Avec l'aimable autorisation de Sputnik
Pays/territoire : China
Enregistrer un commentaire