mardi 11 août 2015

PPC et CNRP : Renforcer la culture du dialogue...

PPC et CNRP s'accordent pour poursuivre la culture du dialogue

NDLR : Alors que beaucoup attendaient probablement un geste de la part du gouvernement concernant les récentes arrestations, il n'en fut rien. Ne subsistent à l'issue d'une réunion plutôt courtoise qu'un accord de principe sans mesures concrètes pour relancer la culture du dialogue. A chacun d'interpréter les positions des deux partis, qui semblent totalement d'accord sur les points soulevés lors de cette rencontre.

AKP : Le Parti du Peuple Cambodgien (PPC), parti au pouvoir, et le Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), parti d’opposition, se sont réunis hier soir au Palais de l’Assemblée nationale (AN). Le groupe du PPC était représenté par son vice-président, Samdech Kralahom Sâr Khéng, chef de la majorité de l’AN, tandis que celle du CNRP par son président p.i. Kem Sokha, représentant du groupe de la minorité de l’AN.

Photo: Khem Sovannara
Quatre points principaux ont été soulevés à cette occasion, y compris l’examen de la mise en œuvre de l’accord politique du 22 juillet 2014; la loi sur les ONG; la question frontalière et enfin la date pour les prochaines élections des conseils communaux et élections législatives, a fait savoir Sâk Setha, représentant du PPC, au cours d’une conférence de presse à l’issue de cette réunion à huis clos. Les deux parties ont exprimé leur détermination à continuer à consolider la culture du dialogue et ont décidé d’amender la loi sur les ONG si sa mise en œuvre affectait les droits et les intérêts des citoyens, a souligné Sâk Setha. Sur la question frontalière, a-t-il ajouté, les deux représentants font appel à toutes les parties concernées à travailler ensemble pour les intérêts de la nation et, concernant la date des élections, elles ont accepté d’en discuter plus avant.

Photo: Khem Sovannara
L’arrestation des activistes du CNRP a fait aussi l’objet de discussion, a dit Sâr Setha, précisant que les deux parties sont tombées d’accord pour ne pas intervenir sur le déroulement de la procédure judiciaire.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, août 2015 –
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire