mardi 4 août 2015

Politique : Hun Sèn hausse le ton

Fin du dialogue ?

NDLR: Questions frontalières, manifestation du Parc de la Liberté...à travers deux dépêches gouvernementales, l'homme fort du pays hausse le ton sur les deux questions épineuses qui ont perturbé cette fameuse politique du dialogue qu'il souhaitait apparemment mettre en oeuvre et voir perdurer. 

Le PM ordonne aux autorités d’amener les suspects de la protestation violente en juillet 2014 devant la justice : 
Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a déclaré qu’il avait déjà ordonné aux autorités compétentes d’amener les suspects de la protestation violente près du Parc de la liberté vers mi-juillet 2014 devant la justice. Tous les suspects doivent être arrêtés et traduits en justice, a souligné Samdech Techo Hun Sèn lors de l’inauguration du pont d’amitié Cambodge-Chine de Takhmao, province de Kandal, ce matin. Le chef du gouvernement royal a, en outre, averti sept députés du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), parti d’opposition, disant qu’ils doivent comparaître devant le tribunal quand il y a un mandat d’arrêt. Le dialogue politique ne peut pas résoudre les problèmes au tribunal, a précisé Samdech Techo Hun Sèn. En même temps, le Premier ministre a demandé à la police nationale d’arrêter Chhouk Bandith, ancien gouverneur de la ville de Bavet, qui a été condamné à 18 mois de prison avec une amende de 9.500 dollars américains pour avoir ouvert le feu sur une foule d’ouvriers en manifestation, blessant trois ouvrières, dans une grève tenue le 20 février 2012.

Samdech Techo Hun Sèn
Samdech Techo Hun Sèn
Samdech Hun Sèn lance un appel pour la vérification de l’authenticité des cartes au siège de l’ONU :
Le Premier ministre cambodgien, Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, a souhaité que les représentants des institutions nationales, des Partis politiques et des organisations de la société civile vérifient l’authenticité des cartes existantes du Cambodge avec celles gardées au siège de l’ONU, en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis Chaque institution doit envoyer deux représentants, a déclaré le chef du gouvernement royal au moment où il a présidé l’inauguration du pont d’amitié Cambodge-Chine de Takhmao dans la province de Kandal, ce matin. Le gouvernement royal du Cambodge (GRC) dépenserait au plus 5 millions de dollars américains pour les envoyer pour la vérification de l’authenticité des cartes, a souligné Samdech Techo Hun Sèn. Profitant de l’occasion, Samdech Techo Premier ministre a appelé au Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), parti d’opposition, d’apporter les cartes qu’ils ont achetées dans un marché en France pour vérifier l’authenticité avec les cartes actuelles et utilisées par le GRC dans la délimitation frontalière avec le Vietnam. Samdech Techo Hun Sèn a, par ailleurs, demandé aux politiciens, qui souhaitaient que le GRC dépose une plainte à la Cour internationale de Justice contre le Vietnam sur les questions frontalières, qu'ils écrivent une thèse sur les points litigieux contre Vietnam.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, août 2015 –

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire