jeudi 13 août 2015

Interview flash : Sophoan Cao,

Je m'éclate je ris, j aime, je partage avec passion

Elle a la beauté proche de ces visages asiatiques qui semblent parfois dessinés au fusain, des grands yeux de Siam, pleins de vie et de couleurs. Sophoan Cao est une femme de la diaspora diablement énergique, pleine d'idées et d'enthousiasme...entretien flash avec une artiste et une amoureuse de la vie :

Parlez-nous un peu de votre enfance, de votre parcours :
Je suis née à Phnom-Penh en janvier 1975 de parents chinois et bourgeois. C'était le début du régime khmer rouge. J'ai survécu miraculeusement au génocide. Ma famille a réussi à quitter le pays et nous nous sommes réfugiés au Vietnam. On m'a inscrite dans une école d'arts plastiques car j étais une enfant plutôt hyperactive, je gribouillais sur toutes les surfaces devant moi. Et, en 1984, j'étais rapatriée en France où j’ai poursuivi une scolarité normale. Baccalauréat scientifique en poche, j‘ai poursuivi des études en technique de commercialisation et management puis, une spécialisation en pierres précieuses et joaillerie. 

Sophoan Cao
Vous peignez également ?
Cela fait maintenant plus de vingt ans que la création de bijoux haut-de-gamme est mon activité. Mes autres hobbys tournent autour de la peinture, j'expose et vends mes tableaux en France, et bientôt en Belgique et au Luxembourg.

Une peinture de Sophoan
D'autres passions ?
Une autre passion m'anime : la photographie, je suis modèle pour plusieurs photographes mais en particulier pour mon frère, vrai photographe professionnel, Benjamin Song. Les photographes font appel à mes services, mais je ne suis pas forcément rémunérée. Dans la photographie, j'aime beaucoup exprimer des émotions, un état d'âme, une histoire.

Sophoan
Mise en scène avec Sophoan. Photo primée dans un concours
En résumé, l'art me passionne sous toutes ses formes, j aime faire revivre une surface, un objet, un être vivant en y mettant beaucoup d'émotions, et une âme. Je vois souvent le monde comme un dessin, il y a des traits et des courbes qui gravitent autour de chaque chose que je vois, et une sensation de vibration excite alors mon esprit. Autodidacte, j'ai suivi aussi une formation dans une école d'esthétique et de coiffure, une autre technique avec laquelle j'exprime à ma manière l'art éphémère, sur moi-même et aussi sur mes modèles. 

Autre création de Sophoan intitulée l'ivresse.
Pourquoi cette faim de création ?
Je ne peux pas vivre sans création, je suis habitée par la peinture, le modélisme, la photographie et les créations de bijoux, je ne vis que de ça. Je suis de nature positive, car je ne vois que des solutions à chaque problème, ma vie n'a pas toujours été rose, vu mon passé difficile au Cambodge pendant le régime khmer rouge...curieusement, je me considère parfois morte, alors chaque jour qui passe est comme un bonus de plus.

chaque jour qui passe est comme un bonus de plus.
...Chaque jour qui passe est comme un bonus de plus.... Photo David Schweitzer
Revenez-vous souvent au Cambodge ?
Je reviens souvent au Cambodge, trois fois par ans, c'est un appel de mes racines, mes origines. À chaque atterrissage, mon cœur bat toujours très fort, l'odeur, le bruit de Phnom-Penh... J'ai l'impression de traverser le temps, je vois la ville changer depuis la guerre, et je porte énormément d 'affection au peuple cambodgien, plein de courage pour sa survie. J'aide en particulier les enfants, et les vieillards. À Phnom-Penh je fais partie de l'association des femmes entrepreneurs. Je possède une société dans la capitale : Paris Star, spécialisée dans la vente de produits, cosmétiques, les soins du visage, et aussi la vente de montres de marque. Je possède deux boutiques, l'une à Aeon Mall et l'autre sur Mao Tse Toung Boulevard.

A Phnom Penh, femme d'affaires
Pour finir, vous auriez quelques mots pour les Cambodgiens ?
Un message aux Cambodgiens : le pays avance à petits pas mais sûrement vers l'amélioration, ayez l'esprit ouvert dans tout. L'art aussi doit habiter votre cœur, n'y mettez aucune censure, l'art doit évoluer et changer votre façon de juger. Je vous aime !

Sophoan Cao
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire