mardi 14 juillet 2015

Témoignage : Le piège khmer rouge

Le piège khmer rouge

Lire ou relire le livre de Laurence Picq, la seule, ou presque seule, occidentale à avoir vécu la tragédie khmer rouge de l'intérieur, elle témoigne...



Note de l'éditeur :
Le 10 octobre 1975, Laurence Picq, accompagnée de ses deux filles, rejoint son mari, cadre khmer rouge, à Phnom Penh. À sa descente d’avion, sur un aéroport en ruine et dans une ville évacuée de ses habitants, de nombreuses questions l’assaillent. Le piège vient de se refermer sur elle, mais elle ne le sait pas encore.
Avec courage, dès le départ, elle fait face aux privations, à l’inconfort, à la méfiance et à l’hostilité de ses camarades et des cadres du Parti. Mais, peu à peu, le quotidien devient insupportable, puis terrifiant. Laurence Picq entame alors un véritable combat pour la survie, la sienne et celle de ses filles. D’abord au sein même de l’univers kafkaïen des dirigeants khmers puis, après l’invasion de l’armée vietnamienne, au cours d’un exode hallucinant à travers le Cambodge dévasté.
À l’heure où ce récit bouleversant paraît, la tragédie khmère rouge passe à la trappe de l’histoire sans que les responsables n’aient eu à s’expliquer, certains ayant fini leurs jours dans l’impunité, et les autres continuant à vieillir sans être inquiétés. Bientôt, il ne restera plus que les photographies d’une partie des deux millions de victimes et des questions sans réponse sur les processus qui ont conduit à tant de souffrances. Contre l’oubli, Laurence Picq témoigne des événements historiques tels qu’elle les a vécus.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire