mardi 7 juillet 2015

Lire ou ne pas lire ? Cambodge 1993...panier de crabes par Gérard Orset

Cambodge 1993. UN panier de crabes 
par Gérard Orset

Le livre existe et mérite peut-être quelques lignes...Difficile de donner un avis sur ce type d'autobiographie qui se déclare farouchement ''hyper satirique et comique'', mais il existe peut-être un lectorat pour cela. Il était intéressant de découvrir un livre parlant de cette période de l'APRONUC vue sous l'angle d'un engagé volontaire. L'auteur décrit avec moult détails son engagement dans cette mission vers le Cambodge et donne une description de l'atmosphère et des incohérences de l'époque qui semblent fidèle. Toutefois, la profusion de croquis qui se veulent plein d'humour nuit à la lecture, il y en a beaucoup trop, et beaucoup trop de mauvais goût. Quant au style, à force de vouloir trop en faire dans un style mi-parlé mi-descriptif plein d'images et d'allusions parfois lourdes, l'auteur gâche une bonne majorité du potentiel d'humour qu'avait le traitement d'un tel sujet. Quant à ses aventures érotiques, le lecteur s'en passerait bien tant on sombre dans le cliché, voire dans le vulgaire. Livre entre copains...cela passe, ambition littéraire, pas vraiment...

Cambodge 1993. UN panier de crabes  par Gérard Orset


Note de l'éditeur:
Une satire hyper comique relatant les aventures d'un volontaire U.N dans un Cambodge encore truffé de Khmers rouges en 1993. L'annonce de l'atterrissage retentit alors que nous survolions une vaste plaine tapissée d'un vilain patchwork aux couleurs délavées. De vieilles bâtisses défraîchies apparurent dans mon champ de vision, force me fut de constater qu'en dépit des apparences ça ne pouvait être que l’aéroport. De violentes secousses ébranlèrent soudain l'appareil et stoppèrent net ma contemplation dubitative. C'est cependant bien vivant que je foulais de mes premiers pas le macadam surchauffé de Pochentong, l’aéroport de Phnom Penh. L'univers U.N va le décevoir et ternir l'image de reine des ONG qu'il s'en faisait jusqu'alors. Il va quand même, a force d'obstination et de culot, accomplir son véritable but humanitaire...Travailler pour le peuple Cambodgien! Il va construire bénévolement une école dans un village en plein cœur d'une zone truffée de Khmers rouges...
Enregistrer un commentaire