vendredi 17 juillet 2015

Contentieux frontalier Cambodge Vietnam : Hun Sèn monte au créneau

Le PM cambodgien optimiste avec les cartes 

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a exprimé son optimisme quant à sa demande effectuée récemment concernant les documents pouvant établir un tracé des frontières Cambodge-Vietnam définitif et consensuel. Le chef du gouvernement cambodgien a, le 15 juillet, envoyé des lettres séparées au président américain, Barack Obama; au président français, François Hollande; et au Premier ministre britannique, David Cameron, leur demandant de pouvoir obtenir copies des cartes du Cambodge dans les années 1960 et leur demandant d’envoyer un groupe d’experts pour vérifier l’authenticité des cartes existantes au Cambodge.


La France a dessiné les cartes que le Cambodge utilise actuellement pour la démarcation frontalières avec les pays voisins, en particulier le Vietnam, tandis que les Etats-Unis ont permis au Cambodge de copier les cartes demandées au Département d’Etat américain et ces copies ont été utilisées lors de plusieurs conseils des ministres récents, a déclaré Hun Sèn lors d’une cérémonies à  l’Université Preah Sihanouk Raja. Mais, a-t-il ajouté, nous ne sommes pas certains que le Royaume-Uni ait les cartes du Cambodge parce qu’il n’y avait que des échanges de messages en 1964 entre le Roi-Père défunt, Samdech Preah Norodom Sihanouk, et Richard Butler, ancien ministre britannique des Affaires étrangères. Le règlement de la question frontalière n’est pas facile, a ajouté Hun Sèn, aappuyant que le Cambodge et le Vietnam ont conclu un accord sur la frontière depuis 1985, mais que, jusqu’à maintenant, les deux pays n’ont pas encore terminé l’implantation des bornes frontalières à la frontière commune. Le gouvernement royal affirme une position claire: “si c’est différent de ce qui est mentionné dans la carte, c’est inacceptable”.

A rappeler que le 6 juillet dernier, Samdech Techo Hun Sèn avait également écrit à Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies, pour lui emprunter les cartes originales, afin de vérifier l’authenticité avec les cartes actuelles utilisées par le gouvernement  dans la délimitation des frontières terrestres et maritimes avec ses pays voisins. Hor Namhong, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a affirmé que le Cambodge n’avait pas encore reçu de réponse de Ban Ki-moon, mais d’après une source non-officielle, des officiels de l’ONU auraient trouvé les cartes demandées par le Cambodge.
Source :  C. Nika / AKP Phnom Penh, juillet 2015 –
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire