mardi 2 juin 2015

Dossier Alterasia : Singapour interdit la chanson sur l’homosexualité féminine « Tous différents, tous les mêmes »


Singapour a interdit la diffusion de la chanson de Jolin Tsai « Tous différents, tous les mêmes » dans la cité-état, au motif que la chanson fait l’apologie du mariage gay.D’après Mingpao News, l’Autorité de Développement des Médias (MDA) a notifié les chaines de radio-télévision singapouriennes de l’interdiction de diffuser la chanson ou la vidéo. Selon le Code de l’Audiovisuel de Singapour, les contenus ne doivent « en aucun cas promouvoir, justifier ou valoriser… des styles de vie tels que l’homosexualité, le lesbianisme, la bisexualité, la transsexualité, le travestissement, la pédophilie et l’inceste ».
Jolin Tsai. Photo Wiki commons
Le clip vidéo, qui date de 2014, montre une scène de mariage et un baiser entre Jolin et l’actrice taiwanaise Ruby Lin. Le parolier de la chanson, Albert Leung, a déclaré il y a quelques mois que le réalisateur lui avait raconté cette histoire vraie, avant qu’il n’écrive les paroles du vidéo clip. Il s’agit de celle d’une femme de 70 ans qui pleure au bureau d’admission de l’hôpital. Son désespoir vient du fait que « sa moitié » vient de tomber dans le coma et a besoin qu’un membre de la famille signe une lettre d’autorisation. Mais comme les deux sont des femmes, leur relation n’a pas de reconnaissance légale et elle ne peut donc pas signer la lettre. Elle supplie l’infirmier de demander à son supérieur si elle peut signer car sa partenaire n’a pas été en contact avec sa famille depuis plus de 20 ans. Finalement elle parvient à contacter des membres de la famille à 3h du matin mais ils disent qu’ils ne viendront signer le document qu’une fois qu’ils seront réveillés. Bien qu’elles aient été ensemble depuis 40 ans, les deux femmes n’ont aucun droit légal de signer des papiers l’une pour l’autre. Albert Leung souligne que « L’amour n’est pas un symbole abstrait de fidélité, l’amour est un droit, sans besoin de pardon ou de compréhension ». Lorsqu’il pose la question à ceux qui ne sont pas contre l’homosexualité mais contre une version différente de la famille, il demande s’ils ont déjà réfléchi à la question de la protection légale. Il fait remarquer que malgré l’amour qui va bien plus loin que le mariage légal, cet amour est sans pouvoir pour sauver la vie de son partenaire, à cause du concept de « membre de la famille ». En réponse à l’interdiction, le manager de Tsai a déclaré : « Jolin a exprimé son soutien au mariage gay à travers cette chanson. Elle regrette la décision des autorités singapouriennes mais respecte les différences d’opinion ». 


L’année dernière, les organisateurs du concert Spring Wave à Singapour ont dû demander à la chanteuse Taiwanaise Zhang Hui Mei (A-Mei) de ne pas chanter son hymne Gay Rainbow, après que le MDA les ait averti qu’un « concert en plein air devait avoir un contenu jugé ‘accessible à tous’ ». The Online Citizen a écrit au MDA pour leur demander une réponse et tiendra ses lecteurs informés de leurs déclarations.
Traduction : Louise de Nève
Source (Terry Xu / The Online Citizen) : Singapore bans lesbian themed hit « We’re all different yet the same »
Pays/territoire : Singapore