mardi 19 mai 2015

Faire connaissance avec le petit cheval du Cambodge

Caractères du cheval cambodgien.

C'est peu après la deuxième guerre mondiale que les vétérinaires Jauffret et Autret parcourent l’Indochine pour produire un état détaillé des productions agricoles et des cheptels du Vietnam, du Laos et du Cambodge. Leurs travaux seront publiés en 1948 pour le compte du CIRAD et constituent une documentation méticuleuse et impressionnante. Sont extraits ci-dessous l'un des rares textes concernant les chevaux de petites tailles qui ont autrefois été très nombreux et très utiles pour l'activité agricole au Cambodge, mais aussi pour les déplacements et les courses sportives. Il est amusant aussi de constater que, bien que s'agissant d'un rapport technique, les vétérinaires ont peine à cacher leur attachement pour ce petit cheval qu'on croise encore régulièrement dans les provinces du Cambodge.

Extraits (1948): 
''...Je n’entreprendrai pas la description du cheval autochtone, chacun le connaît. Je précise cependant qu’il faut se garder d’y chercher des plastiques régionales correspondant à des races, sous-races ou même variétés fixées. Dans un cadre géographique aussi étendu que le territoire du Cambodge, il n’est guère de variations qu’individuelles. Le cheval y est un reflet du milieu naturel et son éleveur ne l’a guère modelé.

C'est peu après la deuxième guerre mondiale que les vétérinaires Jauffret et Autret parcourent l’Indochine pour faire un état détaillé des productions agricoles et des cheptels du Vietnam, du Laos et du Cambodge. Leurs travaux seront publiés en 1948 pour le compte du CIRAD et constituent une documentation méticuleuse et impressionnante. Sont extraits ci-dessous l'un des rares textes concernant les chevaux de petites tailles qui ont autrefois été très nombreux et très utiles pour l'activité agricole au Cambodge, mais aussi pour les déplacements et les courses sportives. Il est amusant aussi de constater que, bien que s'agissant d'un rapport technique, les vétérinaires ont peine à cacher leur attachement pour ce petit cheval qu'on croise encore régulièrement dans les provinces du Cambodge.
Photo Christophe Gargiulo. Avec l'aimable autorisation de CGF Foundation.

Les coordonnées ethniques du cheval y sont sensiblement celles du cheval dans cette partie de l’Asie : rectiligne, ellipsométrique, bréviligne. De format réduit, ce poney atteint rarement un poids de 200 kilogrammes alors que le poids moyen du cheval dans le monde oscille autour de 435 kilogrammes. Trapu, bâti en force, le cheval cambodgien est du type bréviligne. La largeur maximum de la cote est presque égale à la hauteur de la poitrine. L’indice corporel (rapport de la longueur scapulo-ischiale au tour pectoral) le place généralement à la limite des médiolignes, ce qui ne laisse pas d’entraîner une asymétrie défectueuse, surtout dans l'épaule droite, plaquée, et dans le rein long, mal attaché

Les coordonnées ethniques du cheval y sont sensiblement celles du cheval dans cette partie de l’Asie : rectiligne, ellipsométrique, bréviligne. De format réduit, ce poney atteint rarement un poids de 200 kilogrammes alors que le poids moyen du cheval dans le monde oscille autour de 435 kilogrammes. Trapu, bâti en force, le cheval cambodgien est du type bréviligne. La largeur maximum de la cote est presque égale à la hauteur de la poitrine. L’indice corporel (rapport de la longueur scapulo-ischiale au tour pectoral) le place généralement à la limite des médiolignes, ce qui ne laisse pas d’entraîner une asymétrie défectueuse, surtout dans l'épaule droite, plaquée, et dans le rein long, mal attaché.
Photo Christophe Gargiulo. Avec l'aimable autorisation de CGF Foundation.

Il y a de cela quelques années, l’usage et le goût du cheval étaient encore répandus au Cambodge. Les terres de berge ont de tout temps produit un poney plus musclé, plus étoffé que des croisements successifs ont, par ailleurs, marqué de leur empreinte. Ainsi, a Kompong Cham, où ce qui a pu être conservé d’une origine parfois illustre servira à la reconstitution de l’élevage. Mais il est d’autres régions moins favorisées par leurs alluvions et leur splendeur végétale où le cheval était néanmoins de qualité. Ainsi dans Moung de Battambang et dans Baray de Kompong-Thom, toutes les deux terres de chevaux par excellence. On y rencontrait, car c’est du. passé, des sujets d’une trempe singulière.  

Il y a de cela quelques années, l’usage et le goût du cheval étaient encore répandus au Cambodge. Les terres de berge ont de tout temps produit un poney plus musclé, plus étoffé que des croisements successifs ont, par ailleurs, marqué de leur empreinte. Ainsi, a Kompong Cham, où ce qui a pu être conservé d’une origine parfois illustre servira à la reconstitution de l’élevage. Mais il est d’autres régions moins favorisées par leurs alluvions et leur splendeur végétale où le cheval était néanmoins de qualité. Ainsi dans Moung de Battambang et dans Baray de Kompong-Thom, toutes les deux terres de chevaux par excellence. On y rencontrait, car c’est du. passé, des sujets d’une trempe singulière.
Photo Christophe Gargiulo. Avec l'aimable autorisation de CGF Foundation.

Les chevaux de Moung et de Baray étaient incomparables par leur équilibre, leur sûreté de pied. Montés d’un cavalier armé d’une lance, ils luttaient de vitesse avec les cerfs d’Eld, les harcelaient, les forçaient à la course et prenaient part à la curée en hennissant joyeusement. On en a vu qui, ivres de galop, mordaient à pleine croupe un « romang » éperdu. Cette trempe, cette passion innée les ont fait rechercher pour des compétitions sur des pelouses moins encombrées de perfides termitières. Les meilleurs étalons, les juments d’élite partirent sur les hippodromes. L’élevage ne s’en est jamais relevé.

Où en est l’élevage du cheval au Cambodge ?
Cette rapide rétrospective ne va pas sans une pointe d’émotion, car le temps pourtant si proche paraît a jamais révolu où le voyageur était assuré de pouvoir trouver dans chaque village cambodgien plusieurs solides poneys. Il y avait alors au Cambodge environ 40.000 chevaux, on n’en trouverait pas 4.000 à l’heure actuelle. J’arrondis à dessein Ces chiffres qui représentent un degré suffisant d’approximation. Les sujets les plus réussis ont été attirés par le champ de courses de Saïgon, ou bien retenus pour la remonte de l’armée et, dans les deux cas, écartés de la reproduction et perdus pour l’élevage cambodgien.

Où en est l’élevage du cheval au Cambodge ? Cette rapide rétrospective ne va pas sans une pointe d’émotion, car le temps pourtant si proche paraît a jamais révolu où le voyageur était assuré de pouvoir trouver dans chaque village cambodgien plusieurs solides poneys. Il y avait alors au Cambodge environ 40.000 chevaux, on n’en trouverait pas 4.000 à l’heure actuelle. J’arrondis à dessein Ces chiffres qui représentent un degré suffisant d’approximation. Les sujets les plus réussis ont été attirés par le champ de courses de Saïgon, ou bien retenus pour la remonte de l’armée et, dans les deux cas, écartés de la reproduction et perdus pour l’élevage cambodgien.
Photo Christophe Gargiulo. Avec l'aimable autorisation de CGF Foundation.

Le brusque déclin de l’élevage du cheval et sa disparition progressive ont pour cause un rapide développement du réseau routier et des moyens de transport mécaniques. La désaffection rapide pour le cheval prouve à quel point le poney cambodgien était mal préparé a un autre usage que celui de la selle où sa petite taille ne pouvait permettre que des déplacements à courte distance. Aucun entraînement de l’usager, la médiocrité des harnachements et des attelages n’ont pas permis de détourner les chevaux vers un service de trait léger. Ne sachant plus utiliser son cheval, le Cambodgien en est venu, par inclination naturelle, à le négliger. Il n’en fallait pas davantage pour que s’exaltent les causes de dégénérescence par suite d’une alimentation insuffisante et d’une mauvaise hygiène. Il est même probable que, sans la guerre qui a entraîné une valorisation extrême du prix des chevaux, qui a donné un regain au service du trait léger, le cheval aurait progressivement disparu du Cambodge, et peut-être pour toujours.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire