mercredi 29 avril 2015

Cambodge, revue de presse

Cambodge, presse francophone

L’histoire ne se répète-t-elle jamais ? Cette recherche folle d’une pureté exempte de toute souillure par l’influence délétère de l’Occident trouve son écho, quarante ans plus tard, dans les entreprises démentielles d’Al Qaida, de Da’ech, de Boko Haram, qui – indépendamment du conflit sunnites/chiites réveillé par la destruction de l’Etat irakien en 2003 – combattent avec acharnement un modèle de société fondé sur une liberté individuelle angoissante, sur l’affirmation de soi et la concurrence, peu clément envers ceux qui n’ont reçu ni éducation structurante ni formation rigoureuse. Ces organisations proposent aux humiliés et aux paumés le réconfort et la séduction d’un système totalitaire, de l’engagement collectif pour une grande cause, et d’une distinction tranchée (on n’ose écrire ce mot…) donc sécurisante, entre le Bien et le Mal, impitoyablement sanctionnée. Et leur attrait est d’autant plus puissant que des dizaines de millions d’hommes arabes, sans emploi donc dans l’incapacité matérielle de prendre femme, subissent des frustrations que la pornographie désormais accessible à demeure, transforme en enfer. La tentation est forte d’aller chercher refuge dans les bras d’un dieu vengeur…Lire la suite



Au Cambodge, l'art du cirque pour dépasser le drame khmer rouge
Libération
Pin Phunam est le personnage principal de "Sokha", une création du cirque Phare, qui a monté son chapiteau en 2013 à Siem Reap, ville des temples d'Angkor, dans le nord-ouest du Cambodge. Il attire chaque soir des centaines de spectateurs, pour l'essentiel des touristes venus visiter les temples.  Dans cette pièce, "je suis une vieille femme; je redeviens une petite fille, puis une adulte. Je vois la destruction du pays par la guerre, les bombardements américains, les Khmers rouges qui tuent toute ma famille", explique la jeune contorsionniste avant son entrée sur scène, au milieu des autres jongleurs et acrobates formant la troupe de ce cirque d'un genre particulier... Lire la suite

Frenchpeopledaily
Le Cambodge exportera 1.000 peaux de crocodiles vers la France le mois prochain pour un projet pilote qui, s'il est concluant, entraînera une hausse de la vente de peaux en Europe, a rapporté lundi des médias locaux citant les représentants d'une association d'éleveurs de crocodiles. 


Sen Rith, vice-président de l'Association du développement des fermes cambodgiennes de crocodiles à Siem Reap et propriétaire d'une ferme de crocodiles dans la province, a déclaré que les peaux de crocodiles intéressaient de plus en plus les acheteurs internationaux, parce que le royaume protège les crocodiles sauvages et n'utilise que des crocodiles d'élevage. "Ils souhaitent nous acheter les peaux de crocodiles car nos peaux sont plus douces", a rapporté le Phnom Penh Post citant les propos de M. Rith."Le Cambodge compte le nombre le plus élevé de crocodiles sauvages parmi les pays de la région, ce qui montre que nous avons fait du bon travail au niveau de la protection des crocodiles sauvages". Lire la suite
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire