vendredi 20 mars 2015

Rejet d' un rapport de « Human Rights Watch » sur les violations du droit du travail dans la confection:

Agence Kampuchéa Presse

Le Cambodge rejette un rapport de « Human Rights Watch » sur les violations du droit du travail dans le secteur de la confection:
Le ministère cambodgien du Travail et de la Formation professionnelle (MTFP) a catégoriquement rejeté un rapport de “Human Rights Watch” sur les violations graves du droit du travail dans l’industrie de la confection au Cambodge. C’est un rapport sans fondement, a souligné le MTFP dans un communiqué de presse rendu public en fin de semaine dernière. 

Usine textile. Photo KiamProd Tel 087 261 019
Le MTFP a confirmé que le Cambodge avait la coopération étroite et transparente avec l’Organisation internationale du Travail (OIT) dans l’application du programme des meilleures usines au Cambodge (BFC) en menant des inspections du travail et en évaluant les conditions de travail au Cambodge avec un haut professionnalisme, en plus des mécanismes existants. Jusqu’à présent, la communauté internationale, la communauté d’acheteurs, et l’OIT ont soutenu et reconnu les meilleures conditions de travail du Cambodge, et elles encouragent les autres pays à prendre le Cambodge comme un pays modèle, a précisé le communiqué. En même temps, le ministère a prêté son attention au renforcement des mécanismes et de l’efficacité de l’inspection du travail et a infligé une amende aux entreprises et établissements qui ont violé la loi du travail, a-t-il ajouté. Par conséquent, le rapport de Human Rights Watch est inacceptable car il a violé le professionnalisme du ministère et de l’OIT. A noter que la réaction du MTFP s’est faite après que Human Rights Watch ait officiellement rendu public son rapport le 12 mars 2015 affirmant les violations graves du droit du travail dans l’industrie de confection au Cambodge et accusant le MTFP de ne pas accomplir pleinement son rôle de promouvoir le respect du droit du travail, et de ne pas prendre des mesures contre les usines de confection qui ont violé les droits des ouvriers.
AKP Phnom Penh, 19 mars 2015 –
Enregistrer un commentaire